N.A !, quand naturel rime avec additionnel

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Du fruit, rien que du fruit. Les petits cubes N.A ! apportent aux devants de caisse la dimension « naturalité » qui leur manquait.

« La catégorie avait besoin de progresser en intégrant une offre qui mise clairement sur la naturalité. »
Marque N.A ! Fabricants Solinest-Nature Innovation Présentation Pépites et barres Lancement 1er juillet 2009 LES PLUS - Du 100 % naturel - L'incitation à manger plus de fruits - Un produit snacking pratique

Le devant de caisse, c'est le paradis de la petite confiserie. Chewing-gums, bonbons et autres pastilles sont là à attendre le client. Sucrés, appétissants, tentants... mais pas très naturels, voire franchement culpabilisants. Il y a sûrement de la place pour un produit qui, tout en conservant un statut de « pause gourmande », parviendrait en plus à jouer les cartes de la naturalité et du « petit plaisir » bon pour la santé.

Prendre du plaisir sans culpabiliser

Ce constat et cette conviction résument sans doute assez bien le projet N.A ! (Nature Addicts), ces pépites de pur fruit compressé (donc déshydraté), apparues l'été dernier dans les magasins à l'initiative de Solinest, distributeur d'un large catalogue de marques (Fisherman's, Ricola, Werther's...), et pour une fois inventeur d'un produit d'ailleurs très vite rapatrié au sein d'une structure séparée, Nature Innovation, plus adaptée pour gérer la commercialisation mais aussi le futur européen du produit.

« À l'origine, notre objectif était bien de faire progresser la catégorie en lui proposant un produit qui puisse miser sur la naturalité. Une solution qui permette de prendre du plaisir sans culpabilité. Un peu plus de six mois après le lancement, même s'il est un peu tôt pour crier victoire, les premières études nous apprennent que 65 % des consommateurs de N.A. ! n'étaient auparavant pas clients des devants de caisse. Preuve que le produit, loin de cannibaliser ses voisins, génère au contraire du chiffre d'affaires additionnel », affirme Caroline Ducrot-Fuchs, directrice du développement chez Solinest.

Inchangée depuis le lancement, l'offre devants de caisse propose, d'une part, quatre sachets - fraise, cassis, framboise et pêche » refermables de 30 grammes, au prix conseillé de 1,59 E ; et, d'autre part, deux barres - pêche et framboise - de deux fois 15 grammes (1,75 E). À fin novembre, la diffusion valeur s'affiche à 98 dans les hypers et à 78 dans les supermarchés. Un décalage que Caroline Ducrot-Fuchs explique simplement par le temps nécessaire à une force de vente (280 personnes chez Solinest) pour visiter et réassortir régulièrement l'ensemble des magasins des diverses enseignes, les hypers étant traités en priorité.

Vers les rayons et au-delà !

Quatre mois après son lancement, N.A ! revendiquait déjà la quatrième place (derrière Ricola, Tic-Tac et Mentos) sur le marché de la petite confiserie de poche (PCP) avec 8,1 % de part de marché. En 2010, N.A ! ira chercher son développement au-delà de la France et de la Belgique (Suisse, Autriche, Allemagne, Italie...), mais aussi en rayons, avec des conditionnements plus adaptés à une consommation « familiale », et des nouveautés attendues pour le premier trimestre.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2115

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA