Naturalia inaugure son nouveau concept à Paris

|

Alain Carini, directeur général de Naturalia, présentait ce mercredi 12 septembre, rue Beaubourg, à Paris, le nouveau concept de son enseigne.

« L’aboutissement d’une année et demie de travail », souligne-t-il. Rouvert il y a une quinzaine de jours après quasi deux mois de fermeture cet été, ce magasin a été entièrement repensé. « De gros travaux, assure le directeur général. Un investissement de plusieurs centaines de milliers d’euros mais, au final, pas beaucoup plus que pour créer un magasin à l’ancien concept. Sachant, en plus, qu’il s’agit d’un prototype et que, par définition, nous ne sommes pas encore entrés dans la phase de massification des coûts. »

Cette phase de massification devrait débuter dès 2013, avec la mise au nouveau concept, d’emblée, pour toutes les ouvertures prévues. Et comme, mine de rien, Naturalia est sur un rythme de sept ou huit inaugurations annuelles, hors acquisitions, cela fait déjà pas mal. Surtout pour un groupe qui compte aujourd’hui 65 points de vente. En attendant le 66ème, dont l’inauguration est prévue ce vendredi 14 septembre, à Malakoff. Pour information, au moment du rachat de Naturalia par Monoprix, en juillet 2008, l’enseigne comptait alors « seulement » 39 magasins.

Les points clés du concept alors ? Un important – et louable – travail sur la signalétique, d’abord, avec une volonté « pédagogique » très nette, à destination des non-initiés au bio. On y apprend ainsi, de manière très claire, quels sont les différents labels de la bio et en quoi ils consistent. Une bonne idée pour favoriser l’acte d’achat.

Autre élément fort, mis en avant : « être écologique des murs au plafond, en plus de déjà l’être dans l’offre », explique Alain Carini. Les palettes de bois, qui servent de présentoir pour les fruits et légumes sont ainsi faites de bois recyclés, tout comme il s’agit bien de déchets des carrières marbrières qui sont agglomérées pour faire le sol. Un sol qui, soit dit en passant, vient rompre avec les habitudes de la distribution « classique » : pas de carrelage blanc comme on a coutume d’en trouver, mais un rendu que l’on peut qualifier de « terrasse », qui vient donner un peu de chaleur au concept. « C’est parfaitement le but, explique Alain Carini. Montrer nos différences par rapport aux GMS traditionnelles, et insister sur nos valeurs d’authenticité. »

Plus d'informations à lire sur ce nouveau concept de Naturalia la semaine prochaine dans LSA.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez chaque semaine l’actualité des marchés, des distributeurs et des fournisseurs de produits bio et responsables, alimentaires et non alimentaires.

Ne plus voir ce message