Tout le dossier Tout le dossier

[Négociations commerciales] La Feef s’inquiète pour les PME fabriquant des marques de distributeurs

Le recul sévère de la part de marché des marques de distributeurs et l'alliance des enseignes pour les achats inquiète le président de la Feef pour les PME françaises qui les fabrique. Il appelle à une nouvelle approche qui permette de créer de la valeur.

Partager
[Négociations commerciales] La Feef s’inquiète pour les PME fabriquant des marques de distributeurs
Le président de la Feef, Dominique Amirault, veut une approche différenciée pour les MDD

La guerre des prix ne touche pas que les grandes marques, elle diminue aussi de facto le poids des marques de distributeurs dans les rayons, de manière drastique dans certains cas, comme pour le foie gras vendu en fin d’année. Cette situation fragilise les PME françaises qui les fabriquent, ce qui ne lasse pas d’inquiéter la Feef, qui craint par ailleurs que les alliances à l’achat y compris des MDD ne soient pas favorables aux entreprises hexagonales.

"La dégradation dramatique des prix des marques nationales réduit logiquement la compétitivité des MDD (notamment "me too"), explique Dominique Amirault, Président de la FEEF, et met "la pression" sur les fournisseurs de MDD. Les alliances à l’achat vont très prochainement s’appliquer à la MDD et, via la massification, favoriser des fournisseurs européens de taille plus significative. C’est un risque fort pour de nombreuses PME françaises de voir des pans de leur activité s’évaporer, sans compter l’appauvrissement des territoires, des emplois".

La concurrence s'accroît

Evidemment, la prise de parole de la Feef intervient alors que se déroulent les négociations commerciales annuelles. Les alliances à l’achat vont bon train, soit en bilatéral comme Casino et Dia, soit via les supercentrales européennes, comme EMD, qui vient de se renforcer avec l'enseigne britannique Asda. Dans le même temps, des entreprises européennes fabriquant des MDD se structurent. Du coup, les PME françaises spécialisées dans la MDD ou qui figurent dans une offre globale sont effectivement sous la pression d’une concurrence accrue.

Pour la Feef, il faut des MDD différenciées (pas uniquement des "me too"), des marges adaptées, des contrats dans la durée pour faciliter les investissements du fournisseur et enfin des accords tripartites producteur / transformateur / enseigne."Cette différenciation à valeur ajoutée que nous appelons de nos voeux, précise Dominique Amirault, associée à l’intérêt croissant des consommateurs pour les produits locaux, de qualité, voire de "Made in France" et aux engagements RSE des enseignes, sont des signes positifs qui plaident en faveur des MDD". Les MDD échappent, selon la loi, à la fameuse date butoir des négociations commerciales du 29 février, et peuvent faire l'objet de négociations tout au long de l'année.

SUR LE MÊME SUJET

PARCOURIR LE DOSSIER

Législation

Négociations commerciales 2016 : premier bilan juridique

Législation

Négociations commerciales 2016 : quel est le risque de signer hors délai ?

Economie

[Exclu] Négociations commerciales : Georges Plassat transmet sa confiance à ses acheteurs, mais rappelle la règle

Législation & Economie

Négociations commerciales : Coop de France pousse à "consommer coopératif" [Interview]

Economie

[Négociations commerciales] Les producteurs de lait proposent une "charte de valeurs" aux enseignes et aux industriels

Législation

Négociations commerciales pour les MDD: ce qu'il faut savoir

Economie

Emmanuel Macron : "Je veillerai à ce que les négociations commerciales 2016 n’aboutissent pas à des positions d’entente"

Distributeurs

Autorité de la Concurrence : le partenariat Système U/Auchan officiellement qualifié de "fusion de fait"

Distributeurs

Négociations commerciales 2016 : les déclarations incisives de 5 grands patrons de la distribution

Entreprises

Comment les jeunes entrepreneurs voient (et préparent) leurs négociations commerciales

Législation & Economie

Jean-Philippe Girard (Ania) : "Je suis très inquiet pour les entreprises sur le court terme"

Economie

"La jurisprudence sur les pratiques commerciales se construit", Nathalie Homobono (DGCCRF)

DPH

"La guerre des prix est un jeu lose-lose", Hervé Navellou, DG de L’Oréal France

Législation & Economie

Michel-Edouard Leclerc n'a pas apprécié le discours d'Emmanuel Macron sur les relations commerciales

Economie

"Nous suivons de très près les alliances à l’achat", Bruno Lasserre, Autorité de la concurrence

E-commerce

Ce que pensent les grands distributeurs d’Amazon

Economie

"Guerre des prix : les coopératives laitières restent vigilantes en ce début de négociations commerciales" [Interview exclusive]

Economie

Négociations commerciales, comment ça marche? 10 étapes pour comprendre

Economie

[Négociations commerciales] Nouvelle réunion autour de Stéphane Le Foll et Emmanuel Macron

Tout le dossier

Sujets associés

NEWSLETTER Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS

Tous les événements

Les formations LSA CONSO

Toutes les formations

LES SERVICES DE LSA CONSO

Trouvez les entreprises de la conso qui recrutent des talents

HAYS

Responsable de programmes H/F

HAYS - 31/01/2023 - CDI - Paris-8e-Arrondissement

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par
LSA

Les réseaux de Franchises à suivre

OPTIMA ENERGIE

OPTIMA ENERGIE

Devenez un acteur concret de la transition énergétiques des entreprises.

+ 2600 franchises référencées

Tout voir
Proposé par
Toute la Franchise

ARTICLES LES PLUS LUS