Neptune et Cristaline changent de mains

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Un Pierre chasse l'autre chez le champion français des eaux (en volume). Selon le magazine « Challenges » relayé par « les Échos », Pierre Papillaud aurait repris, avec le soutien du japonais Otsuka et pour 600 M E, la participation de 60 % que détenait Pierre Castel dans le holding Alma. Celui-ci coiffe la société Neptune qui commercialise les eaux Saint-Yorre, Thonon, Célestins et Chateldon, et la CGES, qui exploite l'eau Cristaline, première marque vendue en France grâce à un modèle économique low-cost adossé sur une vingtaine de sources réparties sur tout le territoire et autorisant des coûts logistiques limités.

Les deux Pierre, Castel, 81 ans - dont le groupe, très présent dans le vin avec de nombreux châteaux et la chaîne Nicolas, pèse 3 Mrds E environ - et Papillaud, 72 ans, avaient fondé Cristaline en 1992. Mais c'est Pierre Papillaud, PDG, qui manageait les eaux du groupe Castel, tout en détenant 40 % du capital d'Alma. Sa participation passerait à 51 %, aux termes d'un accord qu'aucune des deux parties ne souhaitait confirmer lundi 21 avril, alors qu'Otsuka Beverages prendrait les 49 % restants. Cette filiale du 5e groupe pharmaceutique japonais vend déjà des marques d'eau du groupe Castel dans son pays, ainsi que la version américaine de Cristaline, Crystal Geyser.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2041

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA