Nespresso pourrait augmenter le tarif de ses capsules

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

La filiale de Nestlé connait des difficultés d'approvisionnement et dénonce la spéculation qui fait monter les prix du café.

Nespresso fait face à des "difficultés" d'approvisionnement sur certaines sortes de café en raison de mauvaises conditions climatiques, mais subit aussi les effets de la spéculation, a indiqué mercredi le patron de la filiale de Nestlé. "Notre problème numéro un actuellement est de trouver la qualité d'arabica correspondant à nos standards", a précisé le directeur général de Nespresso, Richard Girardot. "Nous avons souffert de conditions climatiques défavorables au Brésil et en Colombie. C'est un vrai handicap", a-t-il expliqué. La Colombie, premier exportateur d'arabica, est à nouveau affectée par des conditions climatiques défavorables après plusieurs récoltes désastreuses. Le 10 mars, les cours du café ont atteint à New York leur plus haut niveau depuis 34 ans, le prix de la livre d'arabica pour livraison en mai ayant grimpé jusqu'à 296,65 cents.

Mais le patron de Nespresso, qui produit les capsules de café rendues célèbres par l'acteur américain George Clooney, a estimé que la spéculation avait également contribué à une hausse des prix. "Il y a de la spéculation d'entités financières qui ont commencé à jouer sur ce début de pénurie", a-t-il indiqué, nuançant cependant qu'il n'y avait "pas de pénurie globale de café mais des difficultés sur certains grands crus". Cette pénurie pourrait amener Nespresso à revoir ses tarifs, mais la filiale de Nestlé "n'a pas encore décidé d'une hausse de tarifs", a assuré M. Girardot.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA