Marchés

Nestlé arrête la production de plats surgelés à base de viande

|

Une victime collatérale de plus. En raison de la chute de ses ventes, Nestlé vient de décider d’arrêter les produits à base de viande au rayon surgelé.

Richard Girardot CEO Nestlé France
Richard Girardot CEO Nestlé France© Laetitia Duarte / LSA

Finie la production de lasagne et de hachis Parmentier dans les usines Nestlé à Beauvais (60).

Le groupe suisse, qui n’avait pourtant pas eu de produits positifs aux tests d’ADN de cheval, a vu ses ventes s’effondrer depuis l’affaire du horsegate de près de 40%. Aujourd’hui, celles-ci sont toujours en repli de 25%, d'où la décision du groupe de se retirer de ce marché.

120 postes à transférer

"On va arrêter les plats cuisinés" à Beauvais et "on est en train de voir avec les partenaires sociaux comment on peut transférer les quelque 120 postes de l'activité plats cuisinés sur l'autre activité de l'usine, les crèmes glacées", a expliqué une porte-parole du groupe suisse, confirmant une information de la presse locale.

Déjà au mois de juin, Richard Girardot, président de Nestlé France, avait expliqué à LSA les diffcultés de Nestlé face au contexte économique.

Nestlé n’est pas la première victime de l’horsegate. Au mois de mai, le fabricant de lasagnes Fraisnor de Feuchy (Pas-de-Calais), qui employait une centaine de personnes, avait mis la clé sous la porte, ne résistant pas aux conséquences de cette affaire.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter