Boissons

Comment se porte le marché des boissons ? Quelles sont les nouveautés ? Eaux, sodas, jus, bières, liqueurs, alcools, vins et spiritueux... Retrouvez les dernières tendances du rayon Boissons.

Nestlé et Coca-Cola arrêtent la co-entreprise Nestea

|

Nestlé reprend son indépendance. En effet, ce groupe suisse et The Coca-Cola Company vont mettre fin d'ici début 2018 à leur coentreprise dans le thé. Celle-ci avait été créée en 2001 et portait la marque Nestea. Nestlé Waters France devrait reprendre cette marque pour le marché français et Coca-Cola pourrait lancer sa propre marque rapidement.      

Voici les nouvelles bouteilles Nestea telles qu'elles sont commercialisées aux Etats-Unis.
Voici les nouvelles bouteilles Nestea telles qu'elles sont commercialisées aux Etats-Unis.© NESTLE

Le groupe Nestlé a annoncé vouloir mettre fin à la co-entreprise qu’il avait nouée en 2001 avec The Coca-Cola Company, Beverage Partners Worldwide (BPW). BPW propose des thés glacés, à emporter, sous la marque Nestea. Une marque née en 1947 et qui, à l'origine, était un peu au thé ce que Nescafé est au café, un instantané en poudre. Puis, elle s'est diversifiée dans les thés prêt à boire ainsi que nous la connaissons en France. Las, au niveau mondial, Nestea est très concurrencé par Lipton, une autre joint-venture formée en 2008 par Unilever et PepsiCo. En 2012, Nestlé avait déjà annoncé une réduction du champ d’action de BPW, notamment aux Etats-Unis et en Asie où Nestlé avait repris en main le destin de cette marque. Le groupe suisse précise que le marché du thé prêt à boire évolue et que "le moment est venu de développer Nestea de manière indépendante"

A noter que, depuis 2013, BPW était dirigé par François Gay-Belille qui, vers la mi-avril, va remplacer Imad Benmoussa, à la tête de Coca-Cola France.

Changement de formule

Voici un mois, Nestlé, propriétaire de la marque Nestea, avait déjà annoncé un changement de formule et une modification de packaging, cela afin d’adapter cette marque de thés prêts à boire aux changements de mode de consommation et notamment à la recherche de naturalité, une tendance réelle tant en France que sur les autres marchés mature. Ainsi, sur le marché américain, les nouvelles boissons Nestea aromatisées aux fruits sont sucrées avec du sucre et de la stevia mais ne contiennent plus de sirop de maïs, de colorants et d'arômes artificiels, peut-on lire sur le site du magazine Fortune.

Dans les mains de Nestlé Waters France?

Dans le cadre d’un nouvel accord, le groupe suisse a attribué à Coca-Cola une licence pour fabriquer et distribuer Nestea au Canada, en Espagne, au Portugal, en Andorre, en Roumanie, en Hongrie et en Bulgarie. La division Nestlé Waters, qui gère déjà la marque Nestea dans plusieurs pays y compris aux États-Unis, gèrera également Nestea dans tous les pays européens non concernés par les accords de licence, a ajouté le groupe suisse. Donc en France. Contacté par nos soins, Nestlé Waters France n'a pas encore confirmé cette affirmation.

Une marque bientôt lancée par Coca-Cola

De son côté, Coca-Cola France devrait en toute logique lancer sa propre marque de thé prêt à boire dans un avenir plus ou moins proche tant le marché français est porteur avec une croissance de + de 10% par an, tant en volume qu'en valeur (voir dans le hors-série LSA consacré aux boissons, 9 mars 2017). Dans le portefeuille de marques du géantt d'Atlanta co-existent déjà trois marques dont Fuze Tea; Gold Peak Tea et surtout Honest Tea. Le lecteur aura noté le jeu de mot avec Honesty, honnêteté en français. LSA prend le pari que c'est cette dernière marque qui pourrait être commercialisée en France dans un avenir proche. Elle correspond en effet aux attentes du marché car la recette est faite de feuilles de thés infusées et d'ingrédients bios ("organic" sur la photo ci-contre), soit ce que recherchent les consommateurs adultes de boissons au thé.

La dissolution de la joint-venture PBW est donc une bonne nouvelle pour les deux acteurs qui, chacun avec leur propre marque, pourront tirer parti de ce marché en pleine croissance.

1 commentaire

PASCAL GRENIER

21/07/2017 13h27 - PASCAL GRENIER

En espérant que les employés ne sois pas licenciés et repris par Coca-Cola et Nestlé

Répondre au commentaire | Signaler un abus

Email obligatoire

Email incorrect

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Eaux, sodas, jus, bières, vins, liqueurs et spiritueux : chaque semaine recevez les dernières infos et nouveautés du rayon Boissons.

Ne plus voir ce message