Nestlé et R&R veulent créer une co-entreprise sur les glaces en Europe et Afrique

|

R&R, détenu par le fonds d’investissement PAI Partners, et Nestlé sont entrés en discussion afin de créer une co-entreprise sur les crèmes glacées pour l’Europe et l’Afrique.

La co-entreprise pourrait réunir 10 000 salariés dans 20 pays
La co-entreprise pourrait réunir 10 000 salariés dans 20 pays

Nestlé continue son débroussaillage de marques pour renouer avec la croissance. Après avoir cédé la société de régime Jenny Craig, la nutrition sportive PowerBar et Musaki, les boissons Juicy Juice et l’activité de surgelés pour la restauration Davigel, Nestlé s’attaque aux crème glacées. Une alliance pourrait être nouée sur ce marché avec le Britannique R&R, détenu par le fonds d’investissement Pai Partners. Objectif : capitaliser les forces des deux entités et associer la puissance des marques de Nestlé, en réseau hors domicile, au modèle industriel de R&R et à sa forte présence en grande distribution.
La co-entreprise, qui doit encore obtenir le feu vert des autorités de la concurrence, serait alors détenue par les deux groupes à parts égales. Ainsi, R&R rejoindrait le nouvel ensemble dans son intégralité et Nestlé y apporterait son activité glaces en Europe, en Egypte, aux Philippines, au Brésil et en Argentine. Le périmètre des surgelés de Nestlé, hors pizzas, serait également transféré.

Faire de l’ombre au géant Unilever

Cette combinaison d’activités assurerait à cette éventuelle co-entreprise une présence sur les pays développés mais également sur les régions émergentes, tant dans l’hémisphère Nord que l’hémisphère Sud, autour de réseaux de distribution complémentaires. Nestlé et R&R opéreront alors dans plus de 20 pays avec plus de 10 000 personnes. Si les négociations aboutissent, les nouvelles dispositions seront mises en œuvre dans le courant de l’année 2016. La future joint-venture devrait alors être dirigée par Luis Cantarell, actuel  vice-président exécutif de Nestlé Europe, Middle East et Afrique du Nord, en tant que chairman, et Ibrahim Najafi en tant que CEO. Les deux groupes ont déjà collaboré au cours des dernières années en Grande-Bretagne, en Irlande, en Australie et Afrique du Sud où R&R exploite les marques du groupe suisse. Cette nouvelle alliance internationale pourrait faire de l’ombre au géant mondial des glaces Unilever.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter