Nestlé gagne une nouvelle bataille face à Netcacao

|
Balance de la justice

Dans la guerre qui l’oppose depuis 2006 au repreneur de son usine de chocolat, basée à St-Menet (13), Nestlé vient de remporter une bataille cruciale. La Cour d’appel de Paris a rendu ce jour un jugement en faveur de Nestlé, accusé d’avoir cédé une usine inexploitable. « Bonne nouvelle, on a gagné, souffle Valérie Bignon, porte-parole du groupe Suisse. C’est la reconnaissance de ce que nous affirmons depuis le début : cette usine était parfaitement saine ». Chez Netcacao, on ne fait pour l’instant aucun commentaire. D’autant qu’une autre plainte court toujours au pénal, déposée par Nestlé pour diffamation. Malgré des relations devenues particulièrement tendues entre les deux acteurs, Nestlé déclare aujourd’hui ne pas remettre en cause le contrat commercial qui le lie à Netcacao jusqu’en avril 2009. En cédant cette usine de production de chocolat, le groupe Suisse s’est effectivement engagé à devenir son premier client et à lui acheter 30 000 tonnes de tablettes de chocolat et 40 000 tonnes de produits semi-finis sur 3 ans.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter