Marchés

Nestlé inaugure son institut pour les sciences de la santé

|

L'institut servira à développer des aliments contre des maladies chroniques.

chercheurs Nestlé Lausanne

La direction générale de Nestlé a inauguré ce vendredi 2 novembre son Institut pour les sciences de la santé (Nestlé Institute of Health Sciences, NIHS), à Lausanne deux ans après le lancement du projet.

"Nous avons prévu d'investir 500 millions de francs suisses (soit 400 millions d'euros) dans ce programme", a déclaré Paul Bulcke, directeur général de Nestlé, devant les journalistes présents à l'inauguration. Avec cet institut, Nestlé veut se positionner comme leader dans le secteur des aliments qui servent à prévenir les maladies chroniques, ralentir leur évolution, et "peut-être même en guérir un jour" selon les mots de Luis Cantarell, directeur de la division Health Science et Nutrition de Nestlé.

Trois maladies ciblées

Avec cet institut, où travaillent une centaine de scientifiques, Nestlé veut "s'engager à accélérer la recherche et le développement" afin de créer de nouveaux produits qui devront répondre aux futurs défis de santé publique, selon Paul Bulcke. Nestlé s'intéresse particulièrement à trois types de maladies, les maladies neurologiques comme Alzheimer, les maladies chroniques comme le diabète, et les maladies liées à la gastroentérologie.

A terme, Nestlé entend mettre des aliments d'une nouvelle génération, qu'il ne veut pas appeler des "alicaments", mais plutôt du "medical food". "Les alicaments ont une mauvaise image auprès du consommateur", a expliqué un responsable de Nestlé.

Nestlé réalise déjà dans ce secteur "Health Sciences" un chiffre d'affaires d'environ 2 milliards de francs suisses (soit 1,6 milliard d'euro) par an.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter