Nestlé réfléchit à sa stratégie vis-à-vis de L’Oréal

Le groupe agroalimentaire suisse, qui détient 29,77% du français L’Oréal, a annoncé pour la première fois étudier ses options sur le numéro un des cosmétiques. «Nous n'avons pas encore décidé ce que nous voulons», affirme Peter Brabeck-Letmathe, président du conseil d'administration de Nestlé dans une interview du 25 août au quotidien allemand HandelsZeitung. « Le conseil d'administration m'a prié de réfléchir au développement à long terme » de la participation de 29,77% de Nestlé dans le capital de L'Oréal, a-t-il ajouté. Cette déclaration fait l’effet d’une bombe dans la mesure où c’est la première fois que Nestlé, deuxième actionnaire de L’Oréal, reconnait étudier le dossier. Des accords signés en 2004 prévoient qu'aucun des deux actionnaires ne peut vendre sa participation sans la proposer en priorité à l'autre jusqu'en 2014, Nestlé s'engageant à ne pas racheter la part de Liliane Bettencourt de son vivant et six mois après sa mort.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter