Nestlé traverse mieux la crise que ses concurrents

|

Le géant de l’agroalimentaire Nestlé a publié des résultats semestriels plus positifs que les autres acteurs internationaux. La croissance organique est en progression de 2,8 %, après un ralentissement au deuxième trimestre, et la marge opérationnelle courant s’est améliorée à 17,4 %.  

Nestlé table sur une croissance de 2 à 3 % pour 2020
Nestlé table sur une croissance de 2 à 3 % pour 2020

Nestlé fait partie des bons élèves. Le géant de l’agroalimentaire limite les pertes pour le 1er semestre 2020. Si les ventes baissent de 9,5 % à 38,3 milliards d’euros, la croissance organique s’élève à 2,8 %, portée par le dynamisme des produits pour animaux de compagnie et la santé haut de gamme. La marge opérationnelle courante s’améliore à 17,4 %. « La pandémie de Covid continue d’affecter les populations à travers le monde. Nestlé est restée résiliente dans un environnement en évolution rapide. Les résultats démontrent que notre entreprise est agile et que notre portefeuille diversifié au niveau des marchés, des catégories de produits et des canaux de distribution reste un solide atout. Le comportement des consommateurs évoluant plus vite que jamais, nous nous adaptons à cette nouvelle réalité en renforçant notre innovation et en tirant parti de nos capacités digitales et en augmentant notre rapidité d’exécution », indique Mark Schneider, administrateur délégué de Nestlé.

L’eau et la confiserie en recul

Au niveau des activités, les évolutions ont été très disparates. Les produits pour animaux ont le plus contribué à la croissance des ventes. Les produits laitiers ont enregistré des progressions grâce à la demande des laits enrichis. Les plats cuisinés et préparés ont été portés par le dynamisme des surgelés. Les produits végétariens et à base végétale ont progressé de 40 % grâce à la poursuite de l’expansion de Garden Gourmet en Europe et de la croissance de Sweet Earth aux Etats-Unis. Le café a résisté avec une forte hausse des ventes à domicile, qui a compensé la baisse de la RHF. Les produits de santé haut de gamme ont enregistré une croissance à deux chiffres. Enfin l’eau et la confiserie sont en reculs, étant fortement tributaires de la RHF et de la consommation à emporter.

270 millions d’euros de coûts liés au Covid

Avec la crise sanitaire, c’est l’ensemble de l’économie mondiale qui est entrée en récession. Nestlé indique avoir rapidement mis en place des mesures efficaces pour poursuivre l’activité sur les sites de production et en accélérant le développement de ses capacités digitales avec l’extension de l’e-commerce. Les ventes sur ce canal ont progressé de 48 % au 1er semestre pour atteindre 12,4 % des ventes totales du groupe.

Sur le 1er semestre, les coûts associés au Covid ont atteint près de 270 millions d’euros pour Nestlé. Mais le groupe indique ne pas pouvoir quantifier avec précision l’impact financier de la pandémie sur toute l’année 2020. Pourtant, il a tout de même donné des perspectives pour l’année, en tablant sur une croissance de l’ordre de 2 à 3 %.

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez chaque semaine l’essentiel de l’actualité des marchés, des distributeurs et des fournisseurs de produits alimentaires.

Ne plus voir ce message