Nestlé va céder ses plats surgelés Davigel à Brake

|

Le groupe Nestlé va vendre au groupe britannique Brake sa branche de plats surgelés pour les professionnels Davigel, indique le quotidien français Les Echos paru ce 14 avril 2015. Les deux groupes n'ont pas souhaité confirmer cette information.

L'un des trois sites en France de Davigel, à Pontivy dans le Morbihan.
L'un des trois sites en France de Davigel, à Pontivy dans le Morbihan.© Davigel

Selon le journal Les Echos, Nestlé serait entré en négociations exclusives avec le groupe britannique Brake, détenu par Bain Capital, afin de lui céder Davigel, sa branche de plats surgelés à destination des professionnels. Cette opération donnerait naissance au numéro deux du secteur derrière Pomona. En novembre, Nestlé avait indiqué rechercher un partenaire pour Davigel, ajoutant qu'un "acquéreur" était "une possibilité". L'américain HIG était aussi sur les rangs, selon le quotidien. Le choix de Nestlé pour Brake est motivé entre autres par le prix offert, "plus élevé que celui de HIG de l'ordre de 200 millions d'euros". Mais rien n'a visiblement encore été conclu à ce jour.

700 millions d'euros de chiffre d'affaires

Davigel a réalisé, en 2014, 700 millions d'euros de chiffre d'affaires. Il possède trois ateliers de fabrication à Offranville (Seine-Maritime), Pontivy (Morbihan) et Barbezieux (Charente) et des filiales en Espagne, en Italie et au Portugal. Déjà, début janvier, Nestlé avait cédé ses plats surgelés vendus sous la marque La Cocinera à la filiale espagnole du groupe Findus.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter