Nestlé Waters en passe de céder la marque Quezac

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Nestlé Waters a reçu une offre d’Eric Besson, repreneur des Sources du Pestrin en 2012, pour le rachat de l’eau gazeuse Quezac. Ce projet de cession a été soumis aux partenaires sociaux le 30 avril dernier.

Denis Cans, PDG de Nestlé Waters France, recentre sa stratégie sur ses marques internationales et nationales.
Denis Cans, PDG de Nestlé Waters France, recentre sa stratégie sur ses marques internationales et nationales.© Augustin Detienne/Nestlé Waters

Nestlé Waters se recentre sur ses marques internationales (Perrier, San Pellegrino) et nationales (Contrex, Vittel). Cet acteur important des eaux embouteillées avait déjà cédé ses eaux régionales. Il est en passe de céder Quezac, une eau qui pèse environ 7,5% du marché des eaux gazeuses en volume, soit la cinquième marque de cette catégorie. Elle est produite en Lozère, dans la ville de Quézac. Le site emploie un peu plus de 50 salariés et commercialise 80 millions de bouteilles par an. Nestlé qui « concentre ses moyens sur ses marques phares » a retenu la proposition de rachat d’Eric Besson, non pas l’ancien ministre du gouvernement Sarkozy mais un ex-spécialiste de l'immobilier d'entreprise. Comme il souhaitait revenir en Ardèche d'où il est originaire, Eric Besson a repris en 2012 la Société des Sources du Pestrin, alors placée en liquidation judiciaire.

Une PME ardéchoise

Les Sources du Pestrin sont situées à Meyras (Ardèche) et produisent les marques Ventadour (eau gazeuse) et Chantemerle (eau plate). "C'est le seul site en France où l'on peut produire à la fois une eau gazeuse naturelle et une eau plate", précise Eric Besson qui investit dans son outil industriel pour augmenter la production de bouteilles en verre, le seul matériau utilisé aux Sources de Pestrin. A ce jour, cette PME produit environ 1,5 million de bouteilles et réalise un chiffre d'affaires d'un million d'euros. 

Les signatures Ventadour et Chantemerle sont commercialisées dans les réseaux bio (Bio C'Bon, Bioccop, etc.), en CHR mais pas en GMS pour le moment.

Une issue dans deux mois au plus tard

Le projet d'Eric Besson a séduit Nestlé Waters car il préservera l'emploi, disposera d'un plan marketing "conséquent" avec notamment le développement d'une bouteille verre pour distribuer Quezac dans les bars et restaurants de la région. Cet entrepreneur compte recruter une équipe commerciale pour distribuer Quezac en GMS mais aussi Ventadour et Chantemerle (en les positionnant sur le haut de gamme).

Ce projet de cession a été présenté le 30 avril 2015 aux partenaires sociaux de Nestlé Waters Supply Center, la filiale de Nestlé Waters à laquelle appartient Quezac, cela lors d’un Comité d’Entreprise. Il est soumis à une procédure de conseil des partenaires sociaux d’une durée maximale de deux mois.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Eaux, sodas, jus, bières, vins, liqueurs et spiritueux : chaque semaine recevez les dernières infos et nouveautés du rayon Boissons.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA