Neuf prétendants se bousculent pour Yoplait

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Plusieurs industriels et fonds d'investissements de multiples nationalités ont fait des offres de rachat des 50 % de Yoplait détenus par PAI Partners. Le dossier devrait se conclure rapidement.

Le fonds PAI Partners, qui a officiellement ouvert la vente des ses parts de Yoplait au début du mois, vient de recevoir neuf offres d'achats non engageantes, selon le Journal du dimanche. Et les candidats sont nombreux à vouloir mettre la main sur la moitié du fabricant de produits laitiers frais (les 50% restants étant la propriété de Sodiaal), qui possède un sérieux potentiel de développement à l'étranger.

Rien d'étonnant donc que les groupes français Bel et Lactalis, très tournés vers l'international, soient en lice, tout comme le suisse Nestlé, l'américain General Mills (franchisé Yoplait aux États-Unis), le mexicain Lala, le chinois Bright Food, mais aussi les trois fonds Lion Capital, Axa Private Equity et Bain Capital. Le Fonds stratégique d'investissement, qui suit le dossier, pourrait venir en appui de certains candidats. Au total, 14 dossiers avaient été adressés à des candidats potentiels, ce qui laisse deviner des abandons.

 

Une vente rémunératrice

Mais PAI Partners possède l'embarras du choix pour mettre un terme à un cycle débuté en 2002. Sodiaal cherchait alors un partenaire pour redresser Yoplait, trouvant une oreille attentive du fonds d'investissement qui, pour environ 300 M€, a mis la main sur la moitié de la marque à la petite fleur, tout en s'assurant le contrôle du management de la société. Redevenu bénéficiaire depuis quelques années, Yoplait n'a cessé de renforcer son attractivité avec la reprise en direct de son franchisé britannique fin 2009, la signature d'un partenariat de distribution au Japon, et l'acquisition récente du fabricant canadien de yaourts Liberté. Et nul doute que la vente sera rémunératrice puisqu'une offre d'environ 1,4 Mrd € (pour la totalité de Yoplait) avait été formulée par Lactalis mi-novembre, pour être aussitôt refusée.

Sauf rebondissement, le compte a rebours approche de son terme, PAI n'ayant pas caché vouloir boucler la transaction au cours du premier trimestre 2011.

Sodiaal en deuil

Claude Sendowski, directeur général du groupe Sodiaal, 57 ans, est décédé le 29 janvier dernier. Figure respectée de l'agroalimentaire français, Claude Sendowski occupait cette fonction dans le groupe coopératif depuis 2005, après avoir exercé des fonctions dirigeantes chez Lesieur, Éridania-Béghin Say et une parenthèse comme directeur général de Monoprix entre 2001 et 2004. Chez Sodiaal, ses fonctions ont été reprises par intérim par Gérard Budin, président de Sodiaal International. C'est à lui qu'il revient de suivre le dossier du rachat des 50% de Yoplait mis en vente par PAI, coactionnaire aux côtés de Sodiaal, en relation avec le comité exécutif. « S'il y a bien quelqu'un qui connaît le dossier, c'est lui », précise-t-on au sein de l'entreprise.

Les chiffres

Propriétaires actuels Sodiaal et PAI Partners (50% chacun)

CA (en propre) proche de 1 Mrd €

Ebitda 127 M€

Volume d'affaires additionnel d'environ 3 Mrds € dans le monde grâce aux licences et à une présence commerciale dans 70 pays

Source : Yoplait

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2168

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA