Marchés

Next voit grand

Depuis deux ans, l'enseigne textile britannique Next continue d'avoir le vent en poupe. Pourtant, si ses 333 magasins couvrent tout le Royaume-Uni, ils sont devenus trop étroits, et ce d'autant que le groupe a lancé une ligne de fournitures pour la maison.

Cette année, il a ouvert 13 magasins sur 110 000 m2 cédés par C & A, dont 8 de plus de 6 000 m2. Next déplace progressivement ses points de vente d'origine vers des espaces d'au moins 3 000 m2, lesquels représentent 37 % de sa surface commerciale. Le jeune PDG, Simon Wolfson, nommé au printemps dernier sous les récriminations de la City, a présenté des ventes supérieures de 11 % aux prévisions pour ces grandes surfaces. Contrairement à Marks & Spencer et C & A, Next a trouvé la bonne collection, saison après saison, et a maintenu fermement la marque, dans les centres-villes, au niveau supérieur du milieu de gamme.

Les ventes globales ont augmenté de 19 %, celles du catalogue de 20 %. Mais Simon Wolfson préfère rester prudent sur ces performances. « La croissance des ventes, de 8 %, à périmètre comparable, que nous livrons aujourd'hui représente un taux non viable à long terme. Et celui-ci se stabilisera probablement entre 3 et 5 %. » Plusieurs analystes, qui jugent le cours de Next surévalué, ont même trouvé la prévision optimiste et attendent une baisse plus marquée pour la seconde moitié de l'année. « Next n'est pas immunisé contre les ralentissements », déclare Rowan Morgan, analyste chez Teather & Greenwood.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter