Services & Livraison

Nicolas Ciccione (Kaporal) : "Investir dans le ship-from-store a été rentable en trois mois seulement"

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Le directeur e-business et relation client de Kaporal, rencontré par LSA dans le cadre de l'édition estivale de l'événement de networking e-commerce les BigBoss, donne un retour sur les résultats concrets de cette nouvelle politique logistique pour la marque de demim marseillaise.

Nicolas Ciccione (Kaporal) : "Investir dans le ship-from-store a été rentable en trois mois seulement".
Nicolas Ciccione (Kaporal) : "Investir dans le ship-from-store a été rentable en trois mois seulement".© Kaporal

Kaporal a déployé en septembre 2017 une solution de ship-from-store. A quelle problématique avez-vous cherché à répondre à travers ce projet ?

Notre taux de rupture de stock sur la vente en ligne pouvait atteindre 55 à 60% du total des produits commercialisés avant les soldes, périodes de l'année où le réassort des magasins fait beaucoup baisser le niveau des stocks disponibles. Cela avait pour conséquence une perte de chiffre d'affaires potentiel importante pour Kaporal avec certains acheteurs qui abandonnent un panier complet parce qu'un article n'est pas disponible dans la couleur de leur choix par exemple.

Le problème ? Même si nos articles sont tous stockés dans le même entrepôt, ils étaient virtuellement séparés en deux stocks distincts : celui pour les ventes en gros destiné à nos magasins et aux enseignes multimarques qui commercialisent nos produits et le stock web. Il arrivait souvent qu'un article soit disponible en entrepôt mais qu'il ne soit virtuellement pas stocké dans le stock web. Nous avons fusionné ces silos et y avons ajouté les articles entreposés dans nos boutiques pour les rendre disponibles à nos clients en ligne, en utilisant la solution de notre partenaire OneStock qui ne nous a demandé que trois mois de mise en place. Nous avons lancé le système avec dix magasins pilotes en septembre 2018. 20 boutiques y participent à date.

Quels résultats avez-vous obtenu ?

Au démarrage des soldes de janvier/février 2018, nous avons réalisé 20% de chiffre d'affaires supplémentaire en incrémental sur le ship-from-store (le site de Kaporal a réalisé en 2017 un CA de 10 millions d'euros, NDLR). Certains magasins se voient régulièrement attribuer plus de 100 commandes par jour. L'investissement a été rentable au bout de trois mois seulement, en incluant les coûts de développement internes visant à intégrer la solution à notre système d'information.

Les équipes des magasins participants ont-elles collaboré de bonne grâce à ce projet de ship-from-store qui leur donne somme toute plus de travail ?

Absolument. Le chiffre d'affaires généré par ces ventes web livrées en ship-from-store reste comptablement parlant du CA web. Mais nous inscrivons dans le chiffre d'affaires extra-comptable de chaque magasin participant les commandes web qu'ils ont traitées. Elles sont ajoutées à leur CA en boutique et permettent elles aussi aux vendeurs d'atteindre les objectifs pour toucher leurs primes.

Les magasins gèrent-ils l'ensemble de la commande client ou n'envoient-ils que les articles qui ne sont pas disponibles en entrepôt ?

Au démarrage, nous avons réglé les algorithmes qui pilotent la solution ship-from-store de OneStock pour qu'ils favorisent l'expédition de produits venus de notre entrepôt. Nous avons capitalisé sur le savoir-faire dans l'envoi de colis web de nos équipes sur place. Il est donc arrivé que nos clients reçoivent plusieurs colis : l'un venu de l'entrepôt et les autres d'un ou de plusieurs magasins. Nous passons fin juin 2018 à la phase deux, qui favorise l'envoi de produits depuis une seule source, quitte à ce que les articles soient tous tirés des stocks d'un magasin, pour éviter au maximum de faire augmenter les coûts de transports et d'alourdir le bilan carbone de notre système logistique.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA