Nicolas Pelletier devient directeur général de Décathlon

|

A la direction générale aussi, la mobiltié interne fonctionne. La preuve : Nicolas Pelletier abandonne Kalenji (le running) pour la direction générale de Décathlon à compter du 1er mars 2015. Stéphane Saigre, l'actuel DG, part chez Tribord (le surf).

Nicolas Pelletier, le nouveau patron de Décathlon est passionné de course à pied.
Nicolas Pelletier, le nouveau patron de Décathlon est passionné de course à pied.© SdP Décathlon

Juste avant les résultats annuels qui seront publiés le 1er avril 2015, Décathlon France change de tête. Après sept ans aux commandes d’un groupe qui pèse 3,4 milliards d’euros en France, Stéphane Saigre quitte le nord de la France pour le pays basque. Direction Tribord, la marque de sports aquatiques de Décathlon. Ce passionné de surf pourra pratiquer sur place à Hendaye, mais pas seulement, Tribord faisant partie des premières marques maison historiques de Décathlon, arrivant juste derrière Quechua (randonnée) en chiffre d’affaires.

Ce pur produit Décathlon a fait toute sa carrière au sein du groupe nordiste. Après un cursus en magasin de huit années, de responsable de rayon à directeur (dont Décathlon Wagram) il passe ensuite chef de produits Tribord avant de partir diriger l’enseigne en Belgique et aux Pays-Bas et c’est en 2008 qu’il est nommé directeur général de Décathlon France.

Un passionné de running à la tête de Décathlon France

Stéphane Saigre sera remplacé dès le 1er mars par Nicolas Pelletier, jusqu’alors directeur de Kalenji, la marque de running de Décathlon. Un sport qu’il pratique aussi. C’est d’ailleurs en tant que client et pratiquant que le magasin Décathlon de Poitiers le recrute en 1996 ! Responsable de rayon, directeur commercial régional et directeur-adjoint puis directeur de magasin, il rejoint Kalenji en 2005. D’abord chef de produit au sein de Kalenji, ensuite directeur de l’offre de la marque, il en prend la direction en 2008.

Nicolas Pelletier devra gérer un ralentissement de la croissance chez le numéro un français du sport. En 2013, la progression de son chiffre d’affaires en comparable a été limitée à +0,3%. (+1,4% en non-comparable). Au global, notamment grâce à l’international où Décathlon réalise 55% de son activité, l’enseigne affiche encore une belle croissance, à +6,1%.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres

X

Produits techniques, objets connectés, électroménager : chaque semaine, recevez l’essentiel de l’actualité de ces secteurs.

Ne plus voir ce message