Nicolas Sarkozy installe la Commission Attali

|

BRÈVESLÉGISLATION - LOISElle est chargée de lever les obstacles à l'expansion économique. Le président a donné des pistes : les professions réglementées (notaires, taxis) et la grande distribution, « avec des lois qui coûtent 9 milliards d'euros aux consommateurs ».


Le président de la République installait ce matin à l'Elysée la « Commission pour la libération de la croissance », présidée par Jacques Attali, président de PlanetFinance et ancien conseiller de François Mitterrand. Nicolas Sarkozy a demandé aux membres d'examiner « les conditions de libération de la croissance française », « avec un diagnostic précis des handicaps », donnant des pistes, notamment celle de dynamiser le marché des biens et des services, en augmentant la concurrence.
 
Il a visé les « différentes lois sur le commerce et la grande distribution qui couteraient jusqu'à 9 milliards d'euros de pouvoir d'achat par an et pénalisent le développement d'activités nouvelles et l'emploi », demandant aux membres de la Commission d'aider à trouver la bonne méthode et le bon accompagnement pour faire ces réformes. Les professions réglementées, comme les pharmaciens, les notaires et les avoués, « bénéficient de "rentes de situation" qui ne se justifient plus» a-t-il également indiqué.

La Commission Attali devrait rendre son rapport en fin d'année, avec un rapport d'étape d'ici un mois. Sa composition, d'une trentaine de membres, outre Jacques Attali, comprend notamment Peter Brabeck, président de Nestlé, Mario Monti, ancien commissaire européen à la concurrence, Serge Weinberg, président du Conseil d'administration d'Accor et ancien président de PPR, François Villeroy de Gahlau, président du Cetelem et ancien directeur du cabinet de Dominique Strauss-Kahn, Geoffroy Roux de Bézieux, président de Croissance plus et fondateur de The Phone House, Claude Bébéar, ancien président d'Axa, René Carron, président du Crédit agricole, Boris Cyrulnik, médecin neurologue, psychiatre et auteur à succès, l'écrivain Erik Orsenna, le ténor du barreau Jean-Michel Darrois ou encore Franco Basssanini, ancien ministre italien, et Reine-Claude Mader-Saussaie, présidente de la Confédération de la consommation, du logement et du cadre de vie.
Sylvain Aubril
Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter