Nintendo réinvente sa Game Boy

En retrait depuis l'arrivée de la Dreamcast de Sega et l'annonce de la PlayStation 2 de Sony, Nintendo reprend l'initiative.

Au rayon consoles de jeu, la fin d'année a été marquée par la lutte à mort que se sont livrée Sega et Sony. Entre la Dreamcast, ultra-performante et connectable à internet, et la PlayStation, véritable rouleau-compresseur, la vieillissante Nintendo 64 a eu bien du mal à faire parler d'elle. Nintendo reste le fabricant de la console de jeux la plus vendue de tous les temps : la Game Boy. Avec plus de 75 millions d'unités écoulées dans le monde, son succès reste inégalé.

Et tandis que la rumeur prête à Sony - voire à Microsoft - l'intention de lancer sa console portable, Nintendo accroît son avance en annonçant sa nouveauté : la Game Boy Advance. Une version entièrement revue et infiniment plus performante, disponible en août au Japon et probablement en fin d'année dans le reste du monde.

Le processeur passe de 8 à 32 bits (autant que la PlayStation actuelle), l'écran est élargi et la résolution presque doublée. En restant compatible avec les cartouches Game Boy et Game Boy Color, l'Advance sera la première console portable connectable à internet. Outre le jeu en réseau, elle pourrait permettre de voir ses adversaires en plein effort, grâce à une caméra vidéo optionnelle ! Dernier détail : la Game Boy Advance ne se tiendra plus verticalement mais horizontalement. La révolution sera donc autant esthétique que technologique.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 1658

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous