Marchés

Nintendo Switch, un succès nécessaire

|

Avec un chiffre d’affaires en baisse de 33 % sur ces six derniers mois, la société japonaise doit redresser la barre. Après le succès mitigé de sa Wii U, sortie en 2012, le pionnier du jeu vidéo mise sur sa future Nintendo Switch.

NintendoSwitch.jpg
NintendoSwitch.jpg© dr

Avec 18 millions de vues sur YouTube en six jours, Nintendo a réussi son coup. La compagnie japonaise a dévoilé, le 20 octobre dernier, la présentation de la Switch, sa toute nouvelle console de salon modulable qui sortira en mars 2017. Après le succès très mitigé de la Wii U, vendue à 13 millions d’exemplaires, contre 101,63 millions pour la Wii, sortie en 2006, Nintendo a à cœur de redresser la barre. La société japonaise a dévoilé des résultats peu enviables, le 26 octobre, avec un chiffre d’affaires en chute de 33 % sur les six derniers mois et revoit ses prévisions annuelles à la baisse. L’entreprise table sur un bénéfice opérationnel de 30 milliards de yens (261 M €) contre 45 milliards (392 M €) initialement annoncés.

La société nippone s’est donc lancée dans une communication cadenassée autour de la nouvelle console de salon. Les informations filtrent au compte-gouttes et la présentation laisse entrevoir une multitude de possibilités, mais de nombreuses questions restent en suspens. « Quid de l’autonomie, du tactile, de la connexion mobile ? Quels services peuvent se développer ? », s’interroge Laurent Michaud, analyste spécialiste des jeux vidéo à l’Idate.

Une situation qui ne rassure pas les places financières. Au lendemain de l’annonce, le titre perdait 6 % à la Bourse de Tokyo et les analystes japonais ne semblent pas séduits. Junko Yamamura, de Nomura Securities, souligne que « Nintendo ne s’est pas présenté avec une surprise capable de redéfinir le jeu vidéo ». Quand un analyste d’Iwai Cosmo Securities affirme qu’on ne voit pas ressortir « de fonctions révolutionnaires, alors qu’aujourd’hui tout le monde s’emballe pour la réalité virtuelle que propose notamment Sony ».

Plus d’infos le 13 janvier

Laurent Michaud est, lui, plus optimiste. Pour lui, Nintendo a su rapidement réagir au flop de la Wii U et s’est lancé directement dans la R & D d’un nouveau produit. « ll faut les laisser développer leur stratégie de communication, indique l’analyste. On reste sur notre faim, il y a peu d’informations, et c’est pour cela que les places de marché ne sont pas optimistes », poursuit-il. Le produit est fascinant, à la croisée de deux générations. « On est sur une génération 8,5 de console, précise Laurent Michaud. La proposition est intéressante, elle apporte quelque chose de plus à la génération actuelle. »

L’enjeu est important pour la société nippone, Nintendo n’a jamais commercialisé d’affilée deux consoles de salon qui n’ont pas marché. Quand la Wii avait permis de doubler le marché des jeux vidéo, la Switch sera-t-elle à même d’en faire autant ? Aujourd’hui, le jeu vidéo est une expérience qui se partage en famille. Après le succès de Pokémon Go, qui a touché un large pan de la population, la console se doit d’être transgénérationnelle. Nintendo l’a bien compris, sa vidéo fait la part belle aux jeunes adultes et trentenaires, quand le public enfant et adolescent n’est même pas mentionné.

Nintendo a suscité l’intérêt du public et dévoilera plus de détails le 13 janvier prochain, au cours d’une conférence de presse à destination des professionnels, en direct de Tokyo, où elle dévoilera la date de sortie exacte de la Switch, et les jeux en cours de développement.

Le contexte

  •  En quatre ans, la Wii U s’est vendue à seulement 13 millions d’exemplaires, contre 101,6 millions pour la Wii.
  •  Nintendo n’a jamais enregistré deux flops d’affilée.
  •  La firme compte écouler 2 millions de Switch en mars 2017, son mois de sortie.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Produits techniques, objets connectés, électroménager : chaque semaine, recevez l’essentiel de l’actualité de ces secteurs.

Ne plus voir ce message