Nocibé, futur numéro deux de la parfumerie française ?

|

Après 15 mois de négociations, Advent, propriétaire de Douglas est sur le point de racheter Nocibé. Les deux enseignes fusionneront-elles ? C'est la dernière question que tout le monde se pose.

Le dénouement approche. La nouvelle est officielle et vient confirmer des informations parues dans Les Échos. Le fonds Advent,

Les chiffres

  • 680 M € : Le chiffre d'affaires de Nocibé en 2012 (+4, 4% vs 2011)
  • 465 : Le nombre de magasins Source : Nocibé
  • 500 - 550 M € : La valorisation de Nocibé

Source : les Échos

propriétaire de Douglas, en lice depuis près d'un an pour racheter la chaîne de parfumerie sélective Nocibé, a réalisé une nouvelle offre. Plus alléchante. Et il a annoncé lui-même être en négociation exclusive avec Charterhouse. Le fonds LBO France est donc hors course. Il ne reste plus que l'accord des autorités de concurrence et des employés pour finaliser la transaction.

 

Alliance ou division ?

Les discussions semblaient pourtant closes l'été dernier, Charterhouse, actuel propriétaire de Nocibé, n'était pas satisfait du prix proposé. Le fonds avait déboursé 490 millions d'euros en 2005 pour l'acheter. La nouvelle offre, qui évalue l'enseigne entre 500 et 550 millions d'euros, s'avérerait acceptable. Face à l'opportunité, Advent a revu son prix.

Avec Douglas, Advent possède le numéro un de la parfumerie en Europe, totalisant 1 200 parfumeries. Mais seulement le quatrième en France avec 189 magasins (derrière Sephora, Marionnaud et Nocibé). L'enseigne allemande n'a jamais réussi à percer. En 2011, avant son partenariat commercial avec Passion beauté, elle pensait même à se retirer de l'Hexagone. Quelle suite maintenant ? Fort de deux grandes enseignes sur le marché du sélectif, Advent pourrait mener ces deux marques de front. Mais ce n'est pas ce qui est supposé dans le communiqué officiel, où Advent n'hésite pas à parler de la « naissance [de] la plus importante chaîne de parfumerie de France avec 625 magasins et quelque 4 000 collaborateurs ». Soit la somme des magasins et effectifs des deux enseignes, ce qui constituerait la deuxième chaîne de parfumerie en France.

L'une des deux disparaîtra-t-elle ? À ce jour rien n'est acté. Mais, une source proche du dossier affirme à LSA qu'à terme, ce serait la marque la plus forte en France, soit Nocibé, qui l'emporterait. Le portefeuille d'Advent pourrait aussi intéresser Nocibé pour s'internationaliser. Et quelques baux commerciaux de Douglas - en région parisienne, par exemple - s'avéreraient utiles à Nocibé pour se renforcer sur le territoire... La seule question réside sur le partenariat commercial et logistique que Douglas possède en France avec Passion Beauté. Les deux enseignes s'étaient alliées en 2011 pour peser plus lourds commercialement et gagner en logistique. Sachant que Nocibé et Douglas devraient faire achats communs à terme, une alliance à trois deviendrait presque une coalition.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2293

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous