Noël 2014: 1 Français sur 3 confronté à des ruptures de stocks lors de leurs achats [Infographie]

|

Dossier Selon un sondage exclusif mené par Toluna pour LSA, 32,7 % des Français n'ont pas trouvé lors de leurs achats de Noël les produits qu'ils cherchaient. Quels sont les produits les plus touchés ? Quelles sont les réactions des consommateurs ? Les réponses en infographie.  

Un tiers des consommateurs n'ont pas trouvé en magasin le produit qu'il cherchait lors de leurs achats de Noël
Un tiers des consommateurs n'ont pas trouvé en magasin le produit qu'il cherchait lors de leurs achats de Noël © Sergey Nivens / Fotolia

Les ruptures de stocks ? Un cauchemar pour tous, parents, distributeurs, industriels. Et pourtant, chaque année apporte son lot de frustrations pour les uns et de manque à gagner pour les autres. Selon notre sondage LSA mené par Toluna, 32,7 % des Français y ont été confrontés lors de leurs achats de Noël dans la semaine du 1er au 7 décembre.

Les principaux produits indisponibles restent les jouets et notamment ces 10 là, suivis des parfums et des cosmètiques. Loin de s'avouer vaincus, surtout à 3 semaines de l'évènement, les consommateurs tentent leur chance ailleurs, en recherchant sur Internet ou en visitant d'autres magasins.      

"Depuis le début de leurs courses de Noël, 1 Français sur 3 a été confronté à une rupture de stock, dans les jouets (la poupée Reine des neiges et la fée Clochette volante par exemple), les parfums/cosmétiques (coffrets cadeaux de grandes marques notamment), la mode, le high-tech où d’autres produits. Les magasins perdent la vente  dans 7  cas sur 10,  car les consommateurs vont chercher le produit ailleurs. Seulement 3 consommateurs sur 10 réservent l’article  ou achètent un produit similaire en cas d’indisponibilité. Les dernières semaines vont obliger les parents et conjoints à faire des choix difficiles pour terminer leurs achats. Les enseignes pouvant déclencher des coups de cœur pour tous les indécis ou les déçus devaient bénéficier du dernier rush final décembre ! », analyse Philippe guilbert, directeur général de Toluna. 

Malgré ces contre-temps, 42,7 % des parents ont terminé leurs shopping de Noël. Sur les 7 derniers jours, les dépenses s'élèvent en moyenne à 189,81 euros dont 85,16 euros pour les enfants et 104,75 euros pour les adultes.    

 

Retrouvez tous les résultats du sondage

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter