Noël 2014 : les Français prévoient un budget en baisse selon Deloitte

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Dossier Le cabinet Deloitte vient de publier sa traditionnelle étude sur les intentions d'achat pour les fêtes de fin d'année. Et, en matière de consommation, décembre 2014 s'annonce décidément bien rigoureux : avec un budget de 518€, les Français prévoient de réduire leurs dépenses de 4,5%. Tous les postes de dépenses sont touchés, à l'exception des cadeaux pour les enfants et pour les conjoints.

Selon le cabinet Deloitte, les Français prévoient d'être moins généreux pour le Noël 2014.
Selon le cabinet Deloitte, les Français prévoient d'être moins généreux pour le Noël 2014.

Noël 2014 sera-t-il dans le rouge ? Au vu des différentes études annonçant des replis des budgets de dépenses prévus pour l'occasion par les Français, on peut le craindre. Derniers chiffres en date, les résultats de l'étude annuelle* de Deloitte sur les fêtes de fin d'année confirme la tendance à la prudence : selon le cabinet d'études, les Français prévoient de raboter leur enveloppe de -4,5% pour le prochain Noël.

Les enfants et les conjoints d'abord

Tous les postes de dépenses sont orientés à la baisse : le budget pour l'alimentation se voit rogner de -3,3% pour atteindre 168€, celui des sorties de -18% à 48€ et les cadeaux de -2,7% à 303€. "Les Français restent cependant très attachés à la tradition de Noël : certes, leur prévision de dépenses est en baisse avec un budget global de 518€ mais c'est encore bien supérieur à la moyenne européenne qui s'établit à 488€", relativise Stéphane Rimbeuf, associé responsable consumer business chez Deloitte France.

Dans le détail du budget cadeaux, seules les dépenses prévues pour les enfants et - dans une moindre mesure - celles pour les conjoints sont épargnées. Neveux, cousins et belle-mère risquent en revanche de faire grise mine devant le sapin... à moins d'apprécier la lecture : le livre est, cette année, plébiscité pour les cadeaux.

En effet, les livres sont les premiers cadeaux prévus pour gâter les adultes et le troisième pour les enfants (derrière les jeux de construction et les jeux éducatifs) comme pour les adolescents (derrière les jeux vidéo et l'argent).

Les hypers à la fête

Cette année encore, les Français comptent chercher à limiter la facture du réveillon en recourant aux promotions et aux petits prix. Mais pas forcément sur le net, qui semble atteindre un palier. Cette bascule se fait au profit des hypermarchés : 48% des Français prévoient de faire leurs emplettes dans ce circuit, contre 38% l'an dernier.

Gare cependant à la foule et à la rupture : cette année encore, les achats de Noël s'annoncent particulièrement tardifs. Selon les prévisions de Deloitte, 57% des achats seront réalisés en décembre dont 39% sur la première quinzaine (contre 34% en 2013) et 18% sur la seconde quinzaine (contre 15% l'an dernier).

*étude réalisée en octobre 2014 auprès de 17 000 consommateurs dans 17 pays de l'Europe de l'ouest, de l'est et l'Afrique du sud.

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez chaque semaine l'actualité des acteurs et les innovations produits de l'univers des 0-14 ans.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA