Noël 2015 : Qui achète les cadeaux et qui les monte ? [Etude]

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

INFOGRAPHIE Bientôt la fête à déballer les paquets déposés par le Père Noël ! Et là, c'est la course pour trouver des piles et monter le jouet demandé devant un enfant piaffant d'impatience. Les Français sont-ils prêts ?Une étude du site ManoMano.fr s'est penchée sur cette question.

Dans 61% des cas, les enfants montent eux-mêmes leurs cadeaux de Noël, selon l'étude de ManoMano.fr (ex-monEchelle.fr)
Dans 61% des cas, les enfants montent eux-mêmes leurs cadeaux de Noël, selon l'étude de ManoMano.fr (ex-monEchelle.fr)© Africa Studio / Fotolia

La place de marché ManoMano.fr (anciennement monEchelle.fr) spécialisée dans le bricolage et le jardinage s'est intéressée à l'après ouverture des cadeaux au pied du sapin. Intéressante question en effet pour tout parent ayant déjà vécu le douloureux moment du montage des jouets et autres cadeaux... Les Français sont-ils prêts pour ce Noël ? Oui et non.

Maman acheteuse, papa bricoleur

Ce sont les mamans qui s'occupent le plus (86% des citations) d'acheter les cadeaux. En revanche, les papas se montrent les plus sollicités pour monter les cadeaux (23%), quand l'enfant n'y arrive pas tout seul puis que dans 61% des cas, ces derniers les montent eux-mêmes. Dans plus de la moitié des cas, le montage ne prend pas plus de 20 minutes.

S'ils semblent bricoleurs, les Français paraissent cependant manquer de prévoyance : seulement 43% prévoient toujours des piles et 9% des outils. 

Source : ManoMano.fr. Enquête réalisée auprès de 2788 personnes sur le réseau social Facebook durant la période du 10 au 15 décembre 2015.

 

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez chaque semaine l'actualité des acteurs et les innovations produits de l'univers des 0-14 ans.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA