Noel Prioux, Carrefour France : « Nous avons fait un super anniversaire des 50 ans »

|

Le patron de Carrefour France, interrogé par LSA en marge de la remise des trophées du développement durable, explique le retour en forme de l’enseigne par les investissements en personnel et en rénovations de magasins engagés depuis plusieurs mois.  

Noël Prioux
Noël Prioux© Michel Labelle / Carrefour

En marge des trophées du développement durable qu’il remettait hier au siège social de Massy, Noel Prioux, directeur exécutif de Carrefour France, interrogé par LSA est revenu sur les performances récentes du groupe en France. «Comme l’a dit notre président, Georges Plassat, il y a peu, je vous confirme que les mois d’octobre et novembre sont bons, que les équipes ont fait un super anniversaire des 50 ans avec des magasins transfigurés. On ne se focalise pas sur la bataille avec Leclerc, même si on reste très agressifs en prix, ce qui nous intéresse avant tout ce sont nos clients et les services que nous avons sensiblement améliorés. Nous avons utilisé le CICE (crédit d’impôt compétitivité emploi, NDLR, chiffré à plus de 40 millions d’euros pour Carrefour par les analystes) pour remettre du personnel en magasins, avec par exemple 6 % d’hôtesses de caisse en plus.»

La moitié du parc d’hypers rénové

Le retour en forme de Carrefour, illustré par deux périodes consécutives de hausse des parts de marché du groupe en France selon Kantar, s’explique aussi par la rénovation en cours du parc selon Noel Prioux. Plus de la moitié du parc d’hypermarché aura été relifté cette année, l’autre devrait l’être l’an prochain. Des investissements qui concernent également une centaine de supermarchés Market cette année et 120 l’an prochain. Enfin les ruptures, autre plaie de Carrefour France ces dernières années, ont encore sensiblement diminué assure Noel Prioux.

50 millions d’économies en réduisant les coûts de l’énergie

Lors de la remise des 5e trophées du développement durable de Carrefour France, le directeur exécutif est aussi revenu sur les enjeux économiques et les chantiers engagés dans ce domaine. « La hausse des coûts de l'énergie est comme chacun le sait un enjeu majeur, nous voulons réduire de 30 % nos coûts dans les 5 ans, si on le fait pas cela va nous coûter 50 millions sur 5 ans. Nous voulons aussi réduire nos coûts de transports et le nombre de kilomètres transportés de 20 % sur trois ans. »

Enfin, Noel Prioux qui remettait pour la première fois un trophée anti-gaspi (à la Cooperl), est revenu sur la lutte contre le gaspillage alimentaire remerciant ses équipes pour « le gros boulot engagé », et les appelant à « aller encore plus loin ». Citant le chiffre de l’équivalent de 80 millions de repas remis aux associations grâce notamment aux efforts anti-gaspi des équipes.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter