Marchés

Noël: un coeur de saison de plus en plus déterminant !

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Dans une note, Nielsen donne son avis sur la consommation lors des fêtes de fin d'année;

ACHATS DE NOEL
Pour de nombreux marchés, le résultat de l'année est conditionné par la réussite du temps fort de Noël. Rien d'étonnant quand on sait que les deux semaines précédant Noël représentent la quinzaine la plus prolifique en termes de chiffre d'affaires PGC+FLS .
Ainsi, selon une note de Nielsen, 65% des ventes annuelles de foie gras et près de 30% de celles de champagne ont été réalisées entre le 26 novembre 2012 et 2 le 6 janvier 2013 …
 
Sur ces catégories, pour un acheteur sur quatre, c'est à cette période que l'on a enregistré le seul acte d'achat de l'année ! Pour limiter une telle concentration des ventes et étendre le bénéfice de la saison, les marques s'activent de plus en plus précocement en magasin : les premiers îlots de confiserie de chocolat sont installés mi-octobre ! Pourtant, pour la plupart des marchés festifs, la part des ventes réalisées au coeur de la saison ne cesse de croître …
 
Depuis plusieurs années, les deux dernières semaines ont même été décisives pour la confiserie de chocolat en parvenant à 5 elles-seules à compenser un début de saison mitigé …
 
Si jusqu'ici 2013 ne semble pas échapper aux tendances observées ces dernières années, rien ne laisse encore présager du
résultat final !
Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Eaux, sodas, jus, bières, vins, liqueurs et spiritueux : chaque semaine recevez les dernières infos et nouveautés du rayon Boissons.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA