Relation-client : Notify lève un million pour trouver "le bon moment" grâce à l'IA

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

La start-up parisienne veut accélérer le développement de sa solution de data marketing, qui permet de solliciter le consommateur au moment où celui-ci est disponible.

A gauche, Franck Lhuerre et à droite, David Goncalves.
A gauche, Franck Lhuerre et à droite, David Goncalves.© Notify

Notify vient de lever un million d'euros auprès de la BPI pour mieux déterminer le bon moment. C’est autour de cette donnée, complexe, qu’a été créée la solution de Notify, qui aide les professionnels à envoyer le message, email ou push app, au moment le plus pertinent pour l’utilisateur. Baptisée "Best-Time to", cette technologie détecte la disponibilité des clients, avec comme objectif final d’augmenter le taux de conversion de l'annonceur. Mais comment définit-on le bon moment ? "C’est le moment où l’utilisateur de manière anonyme est connecté et en activité sur son smartphone ou ordinateur, une info que l’on obtient via les cookies cryptés", précise Franck Lhuerre, CEO et cofondateur de Notify. Notify collecte cette data - 4 milliards de points de contact chaque mois - pour indiquer ensuite à une marque ou un e-commerçant en temps réel que son client op’tin est disponible ou non. La disponibilité comme vecteur de personnalisation, puisqu’il s’agir de profiter du moment où le client est le plus disponible, et donc où il est le plus réceptif pour recevoir des sollicitations. La solution n’intègre pas de dimension psychologique. "Nous considérons que le statut disponible se traduit par une consommation de contenu soit ludique, soit d'information ou de loisirs. Ce sont les profils des partenaires médias avec lesquels nous travaillons", poursuit-il.

1 million d'euros pour la R&D

Lancée en 2016 par David Goncalves et Franck Lhuerre, la technologie Notify est née d’un constat simple : adresser un message à un consommateur n’a de sens que si on répond en amont à la problématique de joignabilité. "81% des messages ne sont ni lus ni entendus, explique Franck Lhuerre. Communiquer au bon moment est plus que jamais un vrai vecteur de différenciation pour une marque, dans un contexte RGPD qui a rationalisé le marché du marketing digital et exige un très grand respect du consommateur". Basée sur le temps réel et l’Intelligence artificielle, cette solution s’appuie sur une technologie propriétaire, qui s’intègre sur une trentaine de plateformes technologiques comme Oracle, Adobe, Salesforce ou Batch. Cette information est combinée à des données de probabilités de chaque utilisateur d’être connectée à un moment T. "Ce sont des algorithmes de traitements de données qui, associées aux données en temps réel, permettent d’affiner la dimension prédictive de notre solution", précise l’entrepreneur.

Par exemple, la société recommande de ne pas envoyer de newsletter sur le vin à une heure trop matinale. "On s’est rendu compte que ce n’est pas le moment de la journée où le consommateur s’intéresse à l’achat de ce produit. Concrètement, si un client est éligible à deux services le mardi, l'un voyage, l'autre "vin", et que nous avons plusieurs chance de détecter le meilleur moment ce mardi, l'IA va privilégier le contenu voyage le matin au lieu du vin, partant du principe très logique que le site qui vend du vin a plus de chance de convertir le soir que le matin", détaille Franck Lhuerre. Cette technologie a vocation à évoluer : la start-up vient de réaliser un tour de table d’un million d’euros auprès de la BPI, qui sera entièrement dédié à la R&D. "Il s’agit à moyen terme de proposer à chaque client un algorithme le plus pertinent pour répondre à ses propres problématiques", annonce le CEO. Dès 2019, la solution intégrera la data interne de chaque client afin de définir l'algorithme le plus fin.

Notify, qui déploie actuellement sur les appels téléphoniques sortants sa solution déjà mise en œuvre sur e-mail et push notification mobile par Carrefour, BazarChic, Maisons du Monde ou Showroomprivé, revendique une augmentation moyenne de 30% du taux de conversion. Ce tour de table va également permettre à la société de poursuivre son développement en France, au Brésil, en Espagne et au Portugal.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
X

Recevez chaque matin tous les faits marquants sur les stratégies digitales, omnicanales et e-commerce des distributeurs et sur les solutions technologiques conçues pour les accompagner.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA