"Nous réalisons 700% de croissance en France," Bob Yé Quin, vice-président d’Honor Europe

|

La filiale de Huawei spécialiste des "digital natives" entend damer le pion à Samsung et Apple grâce à ses smartphones à 400 euros. Bob Yé Quin, le vice-président d’Honor Europe est revenu pour LSA sur la stratégie de la marque. 

Avec son Honor 8, la marque veut toucher le maximum de consommateurs.
Avec son Honor 8, la marque veut toucher le maximum de consommateurs. © Honor

Quels sont les objectifs d’Honor en France ?
Bob Yé Quin, vice-président d’Honor Europe : Auparavant, la gamme des smartphones de 300-400 euros était très restreinte. Aujourd’hui, Honor France se développe rapidement sur cette gamme de prix. Nous avons réalisé 700% de croissance entre 2014 et 2015, et à nouveau 700% de croissance depuis début 2016 dans l’hexagone. Nous souhaitons étendre ce marché considérablement. Avec notre nouveau smartphone, le Honor 8, nous voulons toucher le plus grand nombre de consommateurs.

A quoi tient la réussite d’Honor ?
 

Bob Yé Quin, vice-président d’Honor Europe

Bob Yé Quin : Ce succès tient à la cible d’Honor, nous nous concentrons sur les "digital natives", notre communauté de clients. Plus qu’un simple canal de vente, l’e-commerce est un partenaire. Notre philosophie est un produit de qualité à un prix abordable. La vente en ligne nous permet derrière de fournir de meilleurs prix à nos clients.

Pourquoi les produits Honor seront aussi disponibles en enseigne physique ?
Bob Yé Quin : En étant disponible seulement en ligne, nous ne touchons pas tous les "digital natives", notamment ceux qui font leurs recherches en ligne avant de se rendre en magasin. Nous avons lancé un modèle O2O (online to offline) et nos produits sont maintenant disponibles en enseignes physiques, chez Darty et Bouygues. Nous sélectionnons rigoureusement nos partenaires, pour donner la meilleure expérience possible en magasin à nos clients. Il s’agit d’une vraie coopération et nos collaborateurs doivent jouer le jeu, comprendre la marque Honor, comprendre le business model, et y croire. Ils doivent proposer une vraie expérience d’achat.

Envisagez-vous de communiquer via d’autres dispositifs que les réseaux sociaux ?
Bob Yé Quin :
La communication en ligne fait notre force et cela ne changera jamais. Par opposition, la communication à la télévision est toujours chère. Le bénéfice que nous réalisons en ne communiquant pas à la télévision, nous le réinjectons directement dans nos produits, car notre priorité reste le consommateur. Si jamais nous venions à communiquer sur d’autres supports, comme la télévision, ce serait de manière très limitée, et pour susciter de l’engagement. Nous communiquons pour générer l’engagement du consommateur, montrer notre proximité avec lui.

Comment Honor s’articule par rapport à Huawei, la maison-mère ?
Bob Yé Quin : Huawei et Honor sont deux marques indépendantes, il y a 2 équipes marketing et 2 équipes de vente. Honor appartient à l’entité Huawei Consumer Business Group. La R&D est commune pour procurer à nos clients le meilleur de la technologie. Cela fait d’Honor une marque performante car nous avons 16 centres de R&D et 74 000 personnes qui travaillent pour nous. Nous imaginons nos produits pour notre cible, nous nous demandons ce qu’ils attendent. Tout le monde veut être unique, différent, avoir sa propre identité, l’objectif est de se démarquer pour que le consommateur ait un produit unique entre les mains. 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres

X

Produits techniques, objets connectés, électroménager : chaque semaine, recevez l’essentiel de l’actualité de ces secteurs.

Ne plus voir ce message