"Nous voulons devenir n°1 des wearables sport en France", Frédéric Langin directeur général de Tomtom

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Marque leader des GPS, Tomtom prend le virage des wearables et s’oriente vers les objets connectés dédiés au sport. Le point sur les ambitions de l’entreprise basée à Amsterdam avec Corinne Vigreux, CEO et cofondatrice de Tomtom, et Frédéric Langin, directeur général France. 

tomtom touch bracelet connecté
tomtom touch bracelet connecté© Capture d'écran Tomtom

"Chacun de nos produits amène du nouveau et de l’innovation. Cela fait partie de l’ADN de Tomtom," affirme Corinne Vigreux, CEO et cofondatrice de Tomtom. L’entreprise leader européen du GPS, de la cartographie, et de l’info trafic, a choisi de miser sur le marché des wearables, avec une gamme de produits à destination des sportifs. "Sur le sport, il y a une forte croissance, nous avons des ambitions pour ce marché que nous souhaitons faire grandir," poursuit Frédéric Langin, le directeur général France de Tomtom. L’entreprise basée à Amsterdam n’abandonne pas pour autant le GPS, elle a dévoilé lors de l’IFA de Berlin, un produit destiné aux scooters. "Tout le monde ne veut pas utiliser son smartphone comme GPS, pointe Corinne Vigreux, entre les problèmes d’autonomie, la taille de l’écran et la mauvaise connexion, le GPS a encore de l’avenir."

Tomtom maîtrise aussi bien le hardware que le software, "nous sommes maître de notre destin," affirme la CEO et cofondatrice, Corinne Vigreux. Frédéric Langin, le directeur général France, explique aussi qu’entre GPS et wearables, les canaux de distribution sont parfois partagés, l’entreprise évolue avant tout. "Tomtom passe de mono-produit à multi-produit et multicanal". Entre GPS et wearables, "nous sommes sur deux produits avec des cycles de maturité différents. Notre objectif est de maintenir notre part de marché," poursuit le directeur général France.

Une nouvelle signature Tomtom My Sports

En parallèle de l’IFA de Berlin, qui s’est tenu début septembre 2016, Tomtom a dévoilé 7 produits, la plupart dédiés au sport. L’objectif de Tomtom est de gagner des parts de marché, en développant de nouveaux produits. "Sur le running, nous avons déjà 25 à 30% de parts de marché sur certains marchés. Nous voulons devenir n°1 des wearables sport en France," déclare le directeur général France de Tomtom. L’entreprise, créée il y a 25 ans, a revu sa signature pour ses montres et bracelets connectés : Tomtom My Sports. Tomtom a prévu un important plan média autour du sport, et suit de près ses clients sur les réseaux sociaux. Frédéric Langin explique que ce sont des produits communicants, "les clients partagent autour de ces produits, ils vont pouvoir indiquer leurs performances," explique-t-il.  

La distribution doit jouer le jeu

Corinne Vigreux et Frédéric Langin soulignent qu’une bonne place en distribution facilite les choses. "Quand nous sommes arrivés il y a 25 ans avec nos GPS, personne n’y croyait, sourit Corinne Vigreux, il a fallu que des chefs de produits misent sur notre innovation, prennent le risque de les mettre en rayon," affirme-t-elle. Aujourd’hui, pour son GPS pour scooter, Tomtom est en partenariat avec Darty. "Nous disposons d’une bonne implémentation en magasin avec des écrans, précise Frédéric Langin, nous innovons, nous investissons dans la distribution. Aux distributeurs de jouer le jeu, de mettre en avant les produits," conclut-il.

Quelques chiffres :
• 1 milliard d’euros de chiffre d’affaires en 2015
• 5000 employés
• Le B2B représente 60% du chiffre d’affaires 
Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Produits techniques, objets connectés, électroménager : chaque semaine, recevez l’essentiel de l’actualité de ces secteurs.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA