« Nous voulons ramener du chiffre d'affaires dans le magasin » : Xavier Govare, président du directoire de Labeyrie Fine Foods

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

DossierINTERVIEWDepuis un an, Labeyrie Fine Foods est devenue une entreprise 100 % française avec Lur Berri comme principal actionnaire. Xavier Govare, son PDG, livre pour LSA les ambitions des marques de ce groupe.

Xavier Govare, président du directoire de Labeyrie Fine Foods, se félicite de la diversification de ses marques.
Xavier Govare, président du directoire de Labeyrie Fine Foods, se félicite de la diversification de ses marques.© DR

La rédaction vous conseille

LSA - Un an après le changement d'actionnariat, comment se porte le nouveau groupe Labeyrie Fine Foods ?

Xavier Govare - Le marché de l'alimentaire est résilient ; nous sommes fiers d'être plus en croissance que la moyenne des marchés sur lesquels nous sommes. Notre chiffre d'affaires est en progression, à 780 M E à fin juin 2012. Notre stratégie reste inchangée : nous voulons être un groupe transversal sur l'alimentaire festif.

LSA - Aucune inquiétude au sujet de votre principal actionnaire (Lur Berri), qui rencontre des difficultés avec Spanghero ?

X. G. - Nous n'avons aucune raison d'avoir des craintes. Lur Berri n'est pas opérant dans notre société, il est membre du conseil d'administration. Notre organisation permet une grande indépendance de chaque business unit.

LSA - Toutes les sociétés du groupe tentent de se diversifier. Est-ce un pari réussi ?

X. G. - Dans l'ensemble oui. Delpierre accroît ses ambitions sur le rayon marée LS avec des sushis haut de gamme qui fonctionnent très bien. Labeyrie, arrivée avec une gamme d'épicerie fine en 2012, poursuit l'installation de meubles pour valoriser ses nouveautés. 150 magasins sont équipés, nous visons 50 hypers supplémentaires et quelque 500 supermarchés. La marque Blini arrive au rayon traiteur avec sa gamme apéritive complète L'atelier Blini. Aujourd'hui, l'offre traiteur propose de très belles marques mais toutes jouent sur l'aspect nutritionnel. Les distributeurs nous ont demandé d'arriver dans ce rayon, notamment avec la marque Labeyrie. Nous y réfléchissons, bien sûr, mais nous n'avons pas trouvé d'offres satisfaisantes pour nous différencier des produits existants.

LSA - Qu'en est-il de l'offre surgelée ?

X. G. - Notre plus gros challenge est au rayon boulangerie-pâtisserie, qui est une zone chaude. Notre objectif est de ramener du chiffre d'affaires dans le magasin, car l'offre est peu attrayante, les consommateurs se dirigent vers les chaînes de boulangerie. Nous arrivons donc avec la marque Labeyrie sur toute une gamme de biscuits gourmands. La prochaine étape sera de développer la pâtisserie individuelle, et, pourquoi pas des produits salés comme des cakes, des gougères... Pour le rayon surgelés, nous sommes arrivés avec Delpierre en 2012, mais l'offre n'a pas fonctionné. Notre positionnement n'était pas en accord avec les attentes de ce rayon. En revanche, les produits apéritifs Labeyrie séduisent. Depuis le début de l'année, nous renforçons notre présence avec la marque Blini. Les produits premium sont réservés à Labeyrie, ceux qui le sont moins sont à marque Blini.

LSA - Des projets à l'international ?

X. G. - Nous avons de grosses ambitions à l'international, qui représente 40 % de nos ventes (dont 25 % sur le Royaume-Uni). Nous commercialisons surtout du saumon fumé, suivi du foie gras, et nous accélérons les ventes de produits surgelés au Benelux et dans les pays limitrophes de la France. Blini commence à s'internationaliser. Nous restons aussi des fabricants de MDD, pour la France, la Suisse (Coop et Migros) et la Belgique (Delhaize). Nous ne nous interdisons aucun débouché supplémentaire

Les chiffres

780 M E Le chiffre d'affaires 2012, à + 3,6 % Dont 250 M E sur Labeyrie (50 % sur le foie gras, 50 % sur le saumon) 200 M E sur Delpierre Adrimex 200 M E sur la filiale au Royaume -Uni (deux sites de production) 70 M E via Blini 60 M E avec Labeyrie traiteur Surgelés Source : Labeyrie Fine Foods

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2273

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA