Nouveau record de ventes pour BSH

|

Le groupe allemand d'électroménager a annoncé un nouveau record de chiffre d'affaires en 2011. Ses ventes continuent aussi à progresser en France, où BSH conforte son leadership sur le marché du blanc.

Et de deux! Pour la deuxième année consécutive, BSH bat son propre record de ventes. « Nous vous avions annoncé l'an dernier un chiffre d'affaires record. Un an après, je suis fier de pouvoir vous dire qu'il a encore augmenté en 2011 », a annoncé Kurt-Ludwig Gutberlet, président du directoire, en préambule de la conférence portant sur les résultats annuels du groupe, le 23 mai.

 

Belle percée en Chine

Le fabricant allemand d'électroménager (marques Bosch, Siemens, Gaggenau, Neff...) a réalisé en 2011 un chiffre d'affaires de plus de 9,6 Mrds €, en hausse de 6,4% par rapport à 2010. Un modèle allemand qui a de quoi faire des envieux ! En effet, les ventes de BSH s'affichent en hausse dans la plupart des zones géographiques : + 8% en Allemagne, + 15% en Europe de l'Est, + 17% en Asie... « La Chine est devenue notre deuxième marché, après l'Allemagne, mais devant le reste de l'Asie et la France », explique Jean Dufour, membre du directoire chargé de la direction commerciale, du marketing et de la logistique. Et si le groupe enregistre une chute de ses ventes aux États-Unis (- 10%), suite à l'arrêt de la production d'un modèle de lave-linge, et stagne en Europe de l'Ouest hors Allemagne (- 0,7%), à cause du brutal arrêt de la consommation en Espagne, en Grèce et au Portugal, il continue à faire montre d'un fort dynamisme dans l'Hexagone avec une hausse de 5% en 2011. Une jolie performance en regard de l'atonie du marché du blanc, qui a terminé, l'an dernier, en baisse de 1%.

Du coup, BSH conforte son leadership en valeur, avec une hausse d'un point de sa part de marché, à 16,7%. Le groupe progresse plus fortement (+ 1,3 point) sur les appareils encastrables, dont il s'arroge 25,4% des ventes. Pour compenser la hausse du prix des matières premières, il a déjà procédé à des augmentations de ses tarifs en 2011. « Une nouvelle hausse est à l'étude pour 2012 », précise Jean Dufour. Fidèle à son habitude, le groupe mise sur le design et sur les économies d'énergie, comme avec le lancement de son réfrigérateur, primé lors de la dernière Foire de Paris, utilisant deux fois moins d'électricité qu'une ampoule basse consommation.

 

Des marques refuges

Le récent engouement pour le « fabriqué en France » pourrait-il concurrencer le fameux made in Germany? Selon Jean Dufour, l'hypothèse est peu probable : « Ce type de campagne n'a que peu d'impact, sur les électeurs comme sur les consommateurs. L'important, à leurs yeux, c'est la performance de l'appareil et, surtout, la marque. » Et de rappeler que, déjà lors du déclenchement de la crise en 2008, les ventes des marques de BSH, vues comme des valeurs refuges, avaient progressé. De quoi aborder sereinement l'année 2012, voire de signer un nouveau record de ventes. Jamais deux sans trois?

EN CHIFFRES

9,65 Mrds € Le chiffre d'affaires réalisé par BSH dans le monde en 2011, (+ 6,4% versus 2010)

3,58 Mrds € La marge brute en 2011 (- 1% versus 2010)

45 620 Le nombre de salariés dans le monde

16,7%* La part de marché du groupe en valeur sur le marché français du gros électroménager (+ 1 point versus 2010)

Source : BSH, *données GfK

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2230

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

X

Produits techniques, objets connectés, électroménager : chaque semaine, recevez l’essentiel de l’actualité de ces secteurs.

Ne plus voir ce message