Nouvelle année noire dans l'électronique grand public

|

L'ensemble des marchés des produits techniques (télévision, informatique, téléphonie, photo...) a enregistré un recul de son chiffre d'affaires de 6% en 2012 selon GfK, soit un milliard d'euros de moins qu'en 2011

Téléviseur Sony Bravia 4K Oled

Près de 3 milliards d'euros. C'est ce qu'ont perdu en quatre ans les marchés de l'électronique en France. Le chiffre d'affaires cumulé des produits d'électronique grand public, d'informatique, de téléphonie et de photo a représenté 15,9 milliards d'euros en 2012 selon GfK contre 16,9 milliards un an plus tôt (marché déjà en baisse de 5%).

 

Principale responsable: la télé. Après des années d'équipement en écrans plats, les consommateurs français boudent désormais le grand écran du salon. Le pic atteint en 2010 de 8,8 millions d'exemplaires vendus semble déjà loin. En 2012, ce sont 6,7 millions d'écrans qui se sont vendus en baisse de... 23%. Une baisse générale en Europe (exception faite du bon élève allemand dont les ventes de télés ont été stables l'an dernier) mais particulièrement importante en France. D'ailleurs, relèvent les analystes de GfK, sans la télé, les marché de l'électronique n'aurait baisser que de 1%...

Et ce n'est pas fini puisque l'institut prévoit un atterrissage du marché à 5,5 millions d'exemplaires. "Si la chute des volumes semble inexorable sur les 2 ans à venir, n’oublions pas que le tube cathodique affichait un rythme de croisière à 4,5 millions d’unités quand celui des écrans plats devrait se stabiliser autour de 5,5 millions dès 2014. Ce sera donc 20 % de mieux pour un marché quelque peu décrié ces derniers mois", tient à préciser Michael Mathieu, directeur image et telecom chez GfK Consumer Choices France.

 

Les autres marchés comme l'informatique se portent mieux. Exclusivement grâce aux tablettes puisque c'est le seul segment en hausse en 2012, et quelle hausse! 140% de plus qu'en 2011 à 3,6 millions d'unités. Les PC portables sont eux en recul de 9% en volume, les PC de bureau de 26% et les mini-PC de 40%. Apparu en 2008, ce dernier segment aura été un météore du secteur...

Même satifecit relatif dans la téléphonie avec des ventes de smartphones qui ont représenté plus de la moitié de ventes de mobiles en 2012 (13,5 millions d'unités). Malgré tout, l'ensemble du marché en volume a légèrement reculé (22,9 millions contre 24,3 millions un an plus tôt).

Dernière tendance forte évoqué par le panéliste qui dévoilait ces chiffres ce matin: la montée en puissance inexorable du e-commerce sur ces marchés devient préoccupante pour les points de vente physique. Les sites internet (pure players et sites d'enseignes cumulés) ont représenté 17,6% des ventes sur ces marchés de l'électronique en 2012 (en hausse de 8%). Dans le même temps, les grandes surfaces reculaient de 15%, les multi-spécialistes de 7% et les petits spécialistes de 16%... D'ailleurs, le nombre de magasins vendant ce type de produits est passé de 23 000 en 2002 à 17 000 l'année dernière. Et ce n'est pas près de s'arrêter prévoit GfK qui projette que le circuit internet représentera 22% des ventes en 2015 et même 33% en 2020... 

 

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Produits techniques, objets connectés, électroménager : chaque semaine, recevez l’essentiel de l’actualité de ces secteurs.

Ne plus voir ce message