Nouvelle cyber-attaque contre deux enseignes américaines

|

Albertsons et SuperValu ont été victimes d’une attaque de la part de pirates informatiques au début de l’été. La cible ? Des informations relatives à des cartes de paiement.

Albertsons et SuperValu, deux enseignes américaines victimes d'un piratage de données clients.
Albertsons et SuperValu, deux enseignes américaines victimes d'un piratage de données clients.

Décidemment, les cyber-attaques n’en finissent plus de toucher la grande distribution américaine. Après le piratage dont Target a été victime l’hiver dernier, coûtant plus d’un milliard de dollars à l’enseigne, c’est au tour d’Albertsons et son ancien propriétaire SuperValu d’être touchés par une cyber-attaque.

Les deux entreprises rapportent, par le biais de communiqués de presse, que les pirates ont tenté de dérober des données concernant des cartes bancaires hébergées chez les distributeurs, sans pour autant confirmer la réussite de cette attaque. Les deux enseignes se contentent d’affirmer que "l'intrusion est maîtrisée" et sont confiants "dans le fait que (leurs) clients peuvent utiliser leurs cartes de crédit ou de débit en toute sécurité".

L’attaque aurait duré plus de trois semaines à partir du 22 juin dernier et aurait concerné les magasins situés dans neuf états : Californie, Idaho, Montana, North Dakota, Nevada, Oregon, Southern Utah, Washington et Wyoming. Difficile d’estimer le coût de ce préjudice pour Albertsons qui ne communique pour l’instant que via son PDG Bob Butler directement sur le site internet du distributeur.

X

Recevez chaque matin tous les faits marquants sur les stratégies digitales, omnicanales et e-commerce des distributeurs et sur les solutions technologiques conçues pour les accompagner.

Ne plus voir ce message