Nouvelle étape dans le conflit entre Casino et Abilio Diniz, président de sa filiale brésilienne

|

Casino ne souhaite plus que son ancien allié, Abilio Diniz, préside à la fois CBD Pao de Açucar, sa filiale au Brésil, et Brasil Foods SA, le leader de l'agroalimentaire brésilien dont il est devenu président non exécutif. Le Français demande au tribunal arbitral de trancher sur un "conflit d'intérêt" qu'Abilio Diniz dément, dans une interview à paraître le 10 mai dans LSA.

Abilio Diniz
Abilio Diniz© DR

Le distributeur français ne souhaite plus qu’Abilio Diniz reste à la fois à la tête de sa filiale brésilienne, GPA et  du groupe alimentaire BRF, l’un des plus importants fournisseurs de GPA au Brésil.

Le groupe estime que la présidence de deux sociétés, dont l’une est le fournisseur de l’autre, constitue un conflit d’intérêt. Casino a déposé une demande reconventionnelle, une plainte, à l’encontre d’Abilio Diniz.

"La décision de Casino de soumettre ce différend à l'arbitrage, comme le prévoit les accords entre M. Diniz et Casino, découle du refus de M. Diniz de démissionner du Conseil d'administration de CBD en dépit des demandes répétées de Casino tendant à ce qu'il reconnaisse le conflit clair et permanent généré par sa décision de présider à la fois les Conseils de CBD et de BRF", a expliqué Casino.

La famille Diniz et Casino sont alliés depuis plusieurs années. Dans une interview exclusive accordée à LSA qui paraitra le 10 mai, Abilio Diniz indique qu'il ne compte pas céder aux demandes de Casino. Le nouveau président non-exécutif de BRF estime qu'il n'y a nullement conflit d'intérêt entre ses deux fonctions. Et évoque également sa nouvelle vie à la tête de BRF.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter