Nouvelle hausse des prix alimentaires mondiaux en février

|
© Carlsberg

Même la météo s’y met ! La crise ne suffit pas, le ciel a aussi sa responsabilité.

L'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) a annoncé jeudi une nouvelle hausse des prix alimentaires, notamment en raison du blé, victime d’une météo peu clémente.Si fin 2011 marquait une décroissance, 2012 révèle une nouvelle envolée de prix malgré des prévisions de production proche du record de 2011 à 690 millions de tonnes.Mais la vague de froid du début de l’année aura réveillé des inquiétudes.

En parallèle, le maïs, les huiles et les matières grasses (+2%) ont également vu leur prix s’envolé. Quant au sucre, s’il augmente de 2,4%, il reste bine inférieur (de 18%) au prix de février 2011. Heureusement, la viande est restée stable et les prix des produits laitiers à très légèrement reculé. Le beurre, le fromage et le lait entier en poudre sont restés relativement stables.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter