Nouvelle offre du fonds Advent sur Nocibé

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Selon des informations des Echos parues le vendredi 18 octobre, le fonds Advent, en lice depuis près d’un an pour racheter la chaîne de parfumerie sélective Nocibé, a réalisé une nouvelle offre. Cette information a été confirmée à LSA par une source proche du dossier.

Nocibé logo

Les discussions devaient avoir pris fin en août dernier, mais Charterhouse, propriétaire de Nocibé, n’était pas satisfait du prix proposé par Advent. Ce dernier est déjà propriétaire de Douglas, numéro un de la parfumerie en Europe (1200 parfumeries), mais encore peu présent en France (189 magasins), comparé au trio de tête, Sephora, Marionnaud et Nocibé. Advent pourrait ainsi mener ces deux marques ensembles.

Visiblement, la nouvelle offre qui évalue Nocibé entre 500 et 550 millions d’euros, selon le quotidien économique, est plus élevée et correspondrait à une valorisation acceptable pour Charterhouse, qui a déboursé 490 millions d’euros pour Nocibé. L’enseigne a affiché un chiffre d’affaires de 680 millions d’euros en 2012. Soit une hausse de 4,5%. Et son Ebitda se situerait à 65 millions d’euros.

Le quotidien n’hésite pas à écrire que les deux fonds « finalisent leurs discussions ». Notamment pour trouver des accords sur les aspects concurrentiels. Ces discussions indiquent ce qu’il pourrait se passer en cas de rachat.

Changements d'enseigne ?

Si ce n’est pas directement la chaîne Douglas qui rachète Nocibé, les deux marques différentes pourraient être à l’avenir menées de front. Et l’on pourrait imaginer quelques changements d’enseignes sur les devantures des magasins. Douglas, très présente en Europe et avec des boutiques en île de France, pourrait intéresser Nocibé (465 magasins), pour s’internationaliser ou développer son réseau dans les zones peu présentes. A l’inverse, certains Nocibé pourraient également intéresser Douglas pour densifier son maillage sur le territoire. La seule question réside sur le partenariat commercial que Douglas possède en France avec Passion Beauté.

Les jeux ne sont pas faits

Même si officiellement, rien n’est conclu. En effet, toujours selon les Echos, le fond LBO France qui était aussi dans la course l’année dernière, est lui aussi revenu à la charge. De plus, il ne faut pas oublier que Charterhouse est prêt à garder Nocibé si la moindre condition ne lui plaît pas. Il aurait en effet relancé une opération de refinancement de la dette de Nocibé. Confirmant ainsi des informations du Financial Time parues début septembre.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez chaque semaine l’actualité des secteurs Droguerie, Parfumerie et Hygiène.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA