NRF 2015 : 5 nouvelles technologies qui vont transformer le commerce

|

Dossier Écran miroir, beacons, drones, vitrine 3D... Découvrez les technologies phares du Retail's Big Show 2015, le salon new-yorkais de la NRF qui s'est clôturé le 14 janvier 2015.

Plus qu’un salon dédié au commerce, le Retail’s Big Show est une vitrine technologique où les sociétés high-tech les plus en pointe viennent présenter leur savoir-faire en matière de retail. Si nombre d’entre elles ne dépasseront pas le stade du prototype, car n’apportant pas un grand intérêt, certaines, en revanche, préfigurent le magasin du futur. Petit tour d’horizon de cinq technologies repérées par LSA dans les allées du salon new-yorkais à l'occasion de l'édition 2015.

1 - Le miroir tactile d’eBay

L’avenir n’est pas aux pure players de l’e-commerce ? eBay semble l’avoir bien compris. Pour l'édition 2015 du salon new-yorkais de la NRF, l’américain présentait, en effet, une étonnante technologie pour le magasin. Il s’agit d’un miroir qui, d’une simple pression, se transforme en écran tactile. Le client du magasin peut faire défiler différents looks (il est conçu pour les magasins de vêtements), et choisir une tenue qui sera alors déposée par un vendeur dans la cabine d’essayage.

Là, un second miroir tactile attend le client. Grâce à des puces RFID situées sur les vêtements, l’écran miroir présente la tenue sur un mannequin et permet au client de réclamer une nouvelle taille ou une autre couleur. Il offre aussi la possibilité de changer la luminosité de la cabine. Le plus pour le magasin ? Savoir quels vêtements sont essayés par les clients, même lorsqu’ils ne sont pas achetés. La technologie a déjà été adoptée par l’enseigne Rebecca Minkoff, qui l’exploite dans deux magasins (à New York et San Francisco).

2 - Des beacons pour voir un jeu vidéo sur son smartphone

Le distributeur de jeux vidéo GameStop était très présent sur le salon de la NRF 2015. Chez Microsoft tout d’abord, où une démo de reconnaissance de boîte de jeu avec Kinect était présentée, mais surtout sur le stand de la société Shelfbucks, qui faisait une étonnante démonstration avec des beacons (des petits capteurs qui permettent d’interagir avec le smartphone).

Le concept : pour en savoir plus sur un jeu vidéo, l’utilisateur (qui a téléchargé au préalable l’appli de GameStop) n’a qu’à approcher son téléphone de la balise située sur le présentoir de la boîte en question. Sur l’écran de son smartphone, apparaît alors toutes sortes de contenus liés au jeu (vidéos de démo, fonctionnalités...). Il peut aussi envoyer la vidéo depuis son smartphone sur un écran dans le magasin.

3 - L’étonnante vitre 3D d’Epson

Un petit côté Minority Report chez Epson. Car si les écrans tactiles pullulent sur le Retail’s Big Show 2015, celui du japonais avait un petit quelque chose en plus : la transparence. Il s’agit, en fait, d’un rétroprojecteur qui, placé derrière la vitre tactile, permet d’y faire apparaître toutes sortes d’image. Dans la démo, il s’agissait de baskets Nike que l’on pouvait faire tourner et voir sous toutes les coutures. Bluffant.

4 - Un drone pour faire l’inventaire en magasin

Beaucoup de drones aussi sur le salon. À commencer par celui de l’indien Wipro, qui permet de faire l’inventaire en magasin. L’idée: l’appareil vole dans les allées du magasin, observe les rayons et enregistre les produits qui sont en rupture. Des informations qui sont ensuite transmises au responsable du linéaire pour refaire l’assortiment. Car, non le drone n’est pas (encore ?) capable de remettre les boîtes de conserve en rayon...

5 - Reconnaissance faciale et personnalisation chez IBM

Le client est triste? Surpris? Étonné? Ou charmé? IBM le sait. L’américain a présenté un prototype d’appareil à reconnaissance faciale d’émotion. Encore à l’état de prototype, donc, il pourrait à l'avenir permettre au magasin de collecter des données sur la perception des clients (organisation d’un rayon, impact d’un nouveau produit...).

Moins spectaculaire, mais sans doute plus stratégique: IBM a présenté le fruit de son partenariat avec Apple, qui avait surpris le monde de l’informatique en juillet 2014. Il s’agit d’une série d’applications pour iOS qui permettent de personnaliser l’expérience client. Grâce à son super calculateur Watson (un champion, entre autres, au jeu Jeopardy), IBM est capable de faire des recommandations d’achats les plus pertinentes. Une attaque en règle de la part d’IBM et Apple envers Amazon, grand spécialiste de ces questions en général.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nos formations

X

Recevez chaque matin tous les faits marquants sur les stratégies digitales, omnicanales et e-commerce des distributeurs et sur les solutions technologiques conçues pour les accompagner.

Ne plus voir ce message