Smart Retail

[NRF 2017] Avec Smartsense, Zebra s’attaque aux ruptures magasin

|

Zebra présente sur NRF SmartSene for Retail, une solution reposant sur la RFID, la vidéo et la micro-localisation et un logiciel maison afin de disposer d’une vision en temps réel des stocks en magasin. La géolocalisation précise des produits permet de prendre des actions correctrices afin que de limiter les ruptures en rayons.

Alors qu'être omnicanal demande un investissement financier important pour les enseignes, disposer du produit et connaître son stock en magasin en temps réel est nécessaire.
Alors qu'être omnicanal demande un investissement financier important pour les enseignes, disposer du produit et connaître son stock en magasin en temps réel est nécessaire.
Zebra dispose cette année encore d’un stand de 400m² et cette année, le produit phare sera SmartSense, une solution qui permet d’obtenir une vision en temps réel des stocks en magasin, avec une micro-localisation des produits. Pour cela, la solution combine les technologies RFID UHF et de la vidéo, ainsi que les capacités de la micro-localisation. Tout cela est rassemblé dans un module de forme carré de 40 cm à installer au plafond de la boutique pour voir l’ensemble du magasin.
« L’idée consiste à savoir exactement où se trouve un produit dans une boutique, en temps réel, pour identifier la perte sur un produit,  explique Philippe Nault, Sales Engineering Manager chez Zebra Technologies. Le système peut détecter une paire de chaussure oubliée en cabine, identifier un rayonnage vide alors que le produit est en réserve ou encore indiquer un vol de produit. C’est une solution nouvelle et unique sur le marché car elle combine beaucoup de services. »
 
Répondre systématiquement positivement à une vente
Zebra assure que ce produit répond aux besoins des distributeurs qui doivent disposer du produit pour le vendre, que cela soit pour de la e-resa ou une vente directe en magasin. Le fabricant a mené un pilote depuis un an et demi avec un distributeur américain et début également avec une enseigne européenne. « Les premiers retours sont positifs, assure Philippe Nault, car les magasins ont besoin de cette vision en temps réel. D’autant que cette remontée d’informations peut s’accompagner d’actions correctrices comme l’envoi d’un message aux équipes de vente ou d’une notification de réapprovisionnement au dirigeant. »
 
Vidéo présentant la solution :

 

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez chaque semaine l’actualité des équipements et technologies pour le magasin et de la supply chain des distributeurs.

Ne plus voir ce message