[NRF 2017] Bilan du salon : "Back to basics"

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Le Retail’s Big Show vient de fermer ses portes, et au-delà des innovations, il était fortement question de refondre les fonctions organisationnelles des distributeurs afin d’inclure le magasin et le vendeur dans la démarche omnicanale. Ce dernier doit lui aussi disposer des bons outils pour une expérience sans couture…

NRF 2017
NRF 2017© CC / LSA
Encore une fois l’évènement a rassemblé énormément de distributeurs du monde entier et la France était bien représentée ! Du côté des stands, les visiteurs ont pu découvrir diverses nouveautés comme le scanneur pour les pieds afin de choisir une chaussure selon la morphologie de son pied (Truefit), une imprimante 3D pour obtenir en 45 minutes un pull personnalisé, un chatbot pour payer sur les réseaux sociaux (Ingenico), ou encore un chariot connecté qui fait l’inventaire des rayons grâce à une caméra quand il est utilisé par les clients.
 
Au-delà des innovations produits, le thème central était « back to basics »… mais en tirant le meilleur de la technologie actuelle. Avec le digital, les distributeurs ont dû muter très vite, parfois dans la douleur et en oubliant le magasin, et les fonctions principales organisationnelles comme l’informatique et la supply chain n’ont pas forcément suivi, ou alors se sont complexifiés. 
 
Avènement du cloud
Pour répondre à cette problématique, beaucoup d’éditeurs proposent ainsi des solutions en mode Saas (Service as a software avec un coût mensuel) pour faciliter le déploiement des outils (Cegid, Manhattan, Oracle, Microsoft, SAP, IBM). Et sur le salon, quelques éditeurs proposaient également des plates-formes dédiées au commerce connecté afin de faire converger toutes les solutions sur un socle commun et ainsi éviter l’effet « spaghetti », où tous les outils doivent s’interfacer ensemble (Diebold Nixdorf, SAS). Une rénovation des outils informatiques s'impose dans la distribution.
 
Côté supply chain, la montée du click & collect a généré la mise en place d’une nouvelle organisation en silo avec des procédures qui se rajoutent à l’existant! Et l’autre mot clé avec la supply chain c’est le temps réel. Vidéo, RFID, analytique, machine learning, qu’importe la technologie choisit, le distributeur doit accéder minute par minute à son niveau de stock et savoir où sont ses produits. Cette recherche de vision longue sur toute la chaîne logistique n'est pas une nouveauté mais les nouvelles technologies permettent enfin de pouvoir y tendre.
 
Les outils vendeurs multifonctions
D’ailleurs cette recherche de temps réel inclut désormais le magasin. C’est un autre mouvement de fond perçu sur le salon de la NRF : le parcours sans couture c’est désormais aussi pour les vendeurs ! Certes, les tablettes vendeurs ne sont pas une nouveauté en soit, mais les solutions deviennent plus complètes. Les derniers outils exposés leur permettent d’accéder à l’ensemble des services : CRM, stocks, réapprovisionnement, commande de produits non disponible, encaissement, livraison. Et bien sûr tout ça en mobilité, avec des tablettes qui deviennent hybrides afin de coller à un maximum de situation d'usages.
Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
X

Recevez chaque semaine l’actualité des équipements et technologies pour le magasin et de la supply chain des distributeurs.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA