NRF 2018: les start-up françaises sélectionnées sont...

|

Le réseau retail de la French Tech ainsi que Business France ont épluché plus de 60 dossiers de start-up et en ont sélectionné 12, qui exposeront à la NRF 2018 au mois de janvier, à New-York. Les douze élues ont été annoncées lors de Conext, le salon du commerce connecté qui se tient actuellement à Lille. 

Business France et French Tech ont sélectionnées douze jeunes pousses pour la NRF 2018, dont huit jugées "matures" pour partir à la conquête du marché américain.
Business France et French Tech ont sélectionnées douze jeunes pousses pour la NRF 2018, dont huit jugées "matures" pour partir à la conquête du marché américain. © Marc Vidal

Objectif USA! Le réseau French Tech, récemment constitué, ainsi que Business France, ont passé au crible plus de soixante dossiers de start-up désireuses de faire salon lors de la prochaine NRF, la grand messe américaine qui réunit chaque année en janvier le retail mondial. Les membres du jury ont retenu huit jeunes pousses jugées assez matures pour partir à l'assaut du marché étatsunien ainsi que 4 sociétés pour les encourager à se tourner vers le marché anglo-saxon. Voici les lauréats:

-Vekia est spécialisée dans la supply chain et a déjà été remarquée par LSA retailtech. Elle travaille déjà avec quelques grands noms de la distribution comme Monsieur Bricolage, But ou encore Leroy Merlin. Vekia a levé, à la rentrée 2017, quelque 12 millions d'euros.

-Simplifield, également distingué lors des trophées LSA retailtech 2017, propose aux distributeurs de collecter de la data en magasin via une application sur mobile. La société a levé 4 millions d'euros au mois de juin dernier afin de grandir à l'international. Elle collabore notamment avec Pimkie ou encore l'Occitane.

-Fidzup, c' est une plateforme de publicité en ligne qui aide les retailers physiques à mieux cibler leurs campagnes digitales. Elle a notamment travaillé avec Gemo pour optimiser ces publicités en ligne.

-Tiny Clues est également une solution marketing qui permet, elle, d'optimiser les campagnes d'emailing. Elle a ainsi collaboré avec Cyrillus pour booster l'efficacité de ses emails publicitaires et s'est également associée à Fnac-Darty et Vente-privée entre autres.

-AB Tasty est une start-up spécialisée dans la personnalisation des sites marchands et oeuvre pour le compte de quelques mastodontes du retail tels que Carrefour, Leroy Merlin, Decathlon, Boulanger, Damart ou encore Showroomprive. Elle a annoncé une nouvelle levée de 17 millions de dollars au premier semestre 2017 pour s'internationaliser.

-Alkemics est une plateforme qui relie les informations des marques aux distributeurs; près de 4 000 griffes françaises -des géants aux PME- se servent de cet outil pour renseigner leur fiche produit en ligne.

-IAdvize est une plateforme communautaire. Maxime Baumard, directeur marketing, est venu au micro de LSA pour expliquer les spécificités de cette solution, dont se sont emparés CDiscount, Danone, Maisons du monde ou encore Voyage-sncf.com.

-Akeneo enrichit les fiches produits des sites marchands et optimise les prospectus des distributeurs. La société, discrète sur son chiffre d’affaires, affiche une croissance de 200% par an depuis sa création, en 2013. Elle compte quelque 130 clients comme Eram, Nuxe, Kusmi tea, Auchan, Cora et E. Leclerc.

-Allure Systems, fondée à Shanghai en 2015 par Gabrielle Chou et Jérémy Chamoux, virtualise des mannequins pour mettre en valeur des habits en ligne. La Redoute et Showroomprivé travaillent avec cette jeune pousse qui a levé au mois de septembre 2017 3 millions d'euros.

-Splio est une société fondée en 2001 présidée par Raphaël Jore. Ce psychologue de formation, passé par l’Essec, s’est allié avec un informaticien pour créer Splio, qui aide les distributeurs à s’emparer de solutions multicanales afin de favoriser l’engagement de clients. Pas moins de 500 entreprises se sont déjà offert les services de Splio, parmi lesquelles Sephora, Kusmi Tea, The Kooples, Camaïeu et Bocage. Cet éditeur de logiciel, qui a levé 10 millions d’euros en 2016, enregistre un chiffre d’affaires de 17,5 millions d’euros et travaille déjà à l'international.

-Alcmeon propose un outil SaaS intelligent pour la relation client et le social selling sur réseaux sociaux et mobiles. La société a déjà été repéré par l'incubateur des Galeries Lafayette. 

-Revers.IO  gére les retours clients et le service après-vente; elle appartient à SAV group.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
X

Recevez chaque matin tous les faits marquants sur les stratégies digitales, omnicanales et e-commerce des distributeurs et sur les solutions technologiques conçues pour les accompagner.

Ne plus voir ce message