Nyons intègre l’appellation côtes du Rhône Villages

|

Nyons, dans la Drôme, et trois communes voisines entrent dans le cercle de l’appellation côtes du Rhône Villages qui compte désormais 22 dénominations géographiques complémentaires.

Le vignoble de Nyons bénéficie désormais de l'appellation côtes du Rhône Village Nyons.
Le vignoble de Nyons bénéficie désormais de l'appellation côtes du Rhône Village Nyons.

Les communes drômoises de Mirabel-aux-Baronnies, Nyons, Piégon et Venterol pourront désormais revendiquer l’appellation Côtes du Rhône Villages Nyons à la place de côtes du Rhône, pour leurs vins vinifiés en rouge, et cela dès la récolte 2020. Nyons, dans la Drôme, entre ainsi dans le cercle de l’appellation côtes du Rhône Villages. Une appellation qui compte de ce fait 22 dénominations géographiques complémentaires. 

Territoire frais

La superficie de cette nouvelle dénomination s’étend sur 554 hectares, dont 345 hectares plantés de vignes, ce qui la classe au premier rang des dénominations Côtes du Rhône Villages de la Drôme. C’est également l’un des territoires les plus frais des Côtes du Rhône : s’appuyant sur les reliefs préalpins des Monts des Baronnies, le vignoble du Nyonsais s’élève entre 210 et 500 mètres d’altitude. Situé sur la marge septentrionale des Côtes du Rhône méridionales, sa pluviométrie y est plus élevée que dans la zone centrale de l’appellation et son climat est notamment marqué par l’influence bénéfique d’un vent local, le "Pontias", qui protège la vigne des maladies fongiques.

La quasi-totalité (98,5%) de la surface plantée en vignes est consacrée aux cépages rouges, avec une forte proportion du cépage syrah. Avec un rendement maximum fixé à 41 hectolitres à l'hectare, les premières estimations volumiques de l’appellation Côtes du Rhône Villages Nyons devraient être comprises entre 2000 et 2500 hectolitres, soit environ 10% du potentiel de production total des côtes du Rhône Villages.

Montée en gamme depuis 20 ans

"La validation du dossier par l’INAO est une réelle reconnaissance du travail qualitatif opéré au cours des 20 années passées, apprécie Pierre-Michel More, président du syndicat du Nyonsais-Mirabel-Piégon-Venterol. Cette montée en gamme s’explique notamment par une modification de l’encépagement au profit de la syrah qui offre un potentiel de garde plus élevé. Le terroir composé de colluvions, graviers issus de l’érosion des coteaux et l’amplitude thermique importante permettent aux vins de conserver du fruit et de la fraicheur et leur apportent ainsi leur typicité".

Depuis deux décennies, l’appellation des côtes du Rhône n’a cessé de se hiérarchiser pour valoriser ses terroirs et ses vins. En 2005, Massif d’Uchaux, Plan de Dieu, Puymeras et Signargues se sont élevés au rang de Côtes du Rhône Villages avec indication géographique. Gadagne les rejoint en 2012, puis Sainte-Cécile, Suze-la-Rousse et Vaison-la-Romaine en 2016 ainsi que St Andéol en 2017.

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres

X

Eaux, sodas, jus, bières, vins, liqueurs et spiritueux : chaque semaine recevez les dernières infos et nouveautés du rayon Boissons.

Ne plus voir ce message