O’Tera, le supermarché en circuit court ouvre un troisième magasin. Avant d’accélérer en franchise ?

|

La ville de Saint-André est la terre d’accueil du prochain magasin de produits frais en circuits courts. O’Tera, lancé en 2006, va-t-il prendre plus d’ampleur, ou continuera t-il son développement a pas mesurés, alors que ce concept séduit et que la coopérative In vivo a, elle aussi, un projet très ambitieux qui doit voir le jour en octobre, à Toulouse ? 

Le concept repose sur des produits frais et aussi locaux que possible
Le concept repose sur des produits frais et aussi locaux que possible

La banlieue lilloise va accueillir en septembre 2014 un troisième magasin O’Tera, à Saint-André, selon nos confrères de la Voix du Nord. L’enseigne, qui a fait le pari de produits alimentaires frais proposés majoritairement en circuit court, travaille par exemple avec les agriculteurs locaux. Créée par Matthieu Leclercq (fils du fondateur de Décathlon et membre de l’association familiale Mulliez), O’tera entend accélérer son timide développement par le biais de la franchise. Le premier magasin, qui a ouvert sous l’enseigne Ferme du Sart (abandonnée depuis) en 2006 à Villeneuve d’Ascq a ainsi été suivi d’un deuxième à Avelin, toujours dans le Nord, en 2011. En 2012, un projet avait été abandonné, l’emplacement ne permettant alors pas à l'agriculteur franchisé d’avoir un parking suffisamment conséquent pour être rentable.

Le groupe Invivo prépare lui aussi le lancement d'une enseigne en circuit court

« Nous avons développé nous même les deux premiers magasins du réseau, afin d’en faire un magasin prototype et un magasin test : ces deux expériences (…) nous ont permis de capitaliser en savoir-faire et de rassembler les meilleures méthodes de travail pour partager les bienfaits des circuit-courts entre consommateurs et producteurs avant de proposer à des indépendants de dupliquer notre concept » indique le site internet d’O’tera. Il précise également que le magasin de Villeneuve-d’Ascq, avec ses 50 salariés directs et indirects, génère un chiffre d’affaires de 14 millions d’euros. Comme nombre d’enseignes du groupe Mulliez, O’tera prend son temps pour s’étendre, mais espère bien réussir (enfin) à capitaliser sur l’intérêt affiché des français pour les produits locaux et les circuits courts. Au vu des messages de recrutement « pour les ouvertures prochaines de nouveaux magasins » laissés par O’tera sur les réseaux sociaux, l’heure de l’expansion du réseau est peut être venue l’enseigne qui se présente comme « un réseau de magasins franchisés en circuits-courts ». L'intérêt pour les circuits courts ne se dément pas, comme en témoignent le mouvement du groupe coopératif Invivo dans ce sens. Propriétaire des jardineries Gamm vert, il prévoit l'ouverture prochaine d'un supermarché test de produits frais et locaux qui a vocation à s'étendre en France. Thierry Blandinières, directeur général d'Invivo, dévoilera dans le prochain numéro de LSA ses grandes ambitions en la matière.

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Nos formations