O’Tera va fermer trois de ses huit magasins

|

Les O’Tera de Bretigny, Coignières et Saint Maximin, qui font partie des plus récents du réseau, vont définitivement fermer leurs portes. De quoi porter un coup d’arrêt à l’expansion récente de la chaîne.

Ouvert en début d'année, le magasin de Saint Maximin n'a pas trouvé son public et accuse de fortes pertes
Ouvert en début d'année, le magasin de Saint Maximin n'a pas trouvé son public et accuse de fortes pertes© Facebook du magasin de Saint Maximin

Les trois magasins O’Tera de Brétigny (91), Coignières (78) et Saint Maximin (60) s’apprêtent à baisser définitivement le rideau, selon une information d’Olivier Dauvers. Les trois points de vente concernés fermeront le 16 novembre, marquant de fait un arrêt dans l’expansion de l’enseigne, dont une grande partie de l’offre repose sur des fruits, légumes et produits frais issus de circuits courts et locaux. Le concept (dont premier établissement s’appelait Ferme du Sart, un nom vite abandonné pour éviter un conflit avec le monde agricole) a été créé en 2006 dans le nord de la France et développé par Mathieu Leclercq, fils de Michel Leclercq, le fondateur de Decathlon.

A l’été 2018, l’enseigne comptait au total 4 magasins, mais appuyait sur l’accélérateur en s’implantant en région parisienne, avec l’ouverture coup sur coup de deux magasins, à Brétigny sur Orge (Essonne) et Coignières (Yvelines) en septembre. Début 2019, c’est dans l’Oise, à Saint-Maximin, qu’un nouveau O’Tera ouvrait ses portes, suivi en juin par le huitième et dernier en date, à Illies près de La Bassée (Nord). Les trois magasins qui vont fermer n’auront donc eu que quelques mois d’existence, ce qui interroge sur la réception des clients vis-à-vis du concept, et sur le quasi doublement de parc en un an seulement. La page Facebook du magasin de Saint Maximin précise les raisons de sa fermeture, qui sont "purement économiques. Les pertes générées sur le magasin mettent en péril l’ensemble du réseau O’tera et les activités des 300 partenaires avec qui nous travaillons quotidiennement. Cette décision était donc indispensable pour assurer la pérennité de l’entreprise". A ce jour, l’enseigne se recentre donc pour le moment sur son berceau, le Nord, avec 5 magasins.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres