Marchés

Oasis France: “Notre marketing viral a évidemment un impact sur nos ventes.”

|

INTERVIEWVIDÉO Interview de Stanislas de Parcevaux, directeur marketing d’Oasis et Amélie Louvet, chef de groupe, qui reviennent sur quatre ans de stratégie marketing sur le web et les réseaux sociaux

LSA: Quand est né cette volonté d’axer votre communication sur le web?
Amélie Louvet: C’était en 2009. Nous avons alors découvert qu’on n’avait des pages de fans spontanées. Nous sommes entrés en contact avec les les deux plus importantes pour le fusionner et en prendre la gestion en direct. Nous avons ainsi commencer sur Facebook avec 400.000 fans. Cela nous a permis de lancer en 2010 l’opération Fruit of The Year, qui était une sorte de campagne présidentielle qui permettait d’élire le fruit qui allait devenir la star de la prochaine pub. C’est la première opération de marque centrée sur Facebook, à savoir que toute notre communication (online et offline) renvoyait sur notre page. Et nous avions tout prévu: un affichage sauvage de “photos” de candidats dans la rue, de slogan (“abolition de la peine de mûre”...), défilé du gagnant (Ramon la Fraise) sur les Champs-Elysées, lancement d’une appli iPhone (téléchargé à date à 3,2 millions d’exemplaires)... Grâce à ça nous avons atteint le million de fans dès 2010. C’est alors qu’on s’est dit: “qu’est-ce qu’on fait avec ce million de fans?”

Stanislas de Parcevaux: Et la réponse a été: “continuons à les faire rire”. C’est ce que nous tentons de faire avec notre agence Marcel et notre community manager depuis lors. A savoir réagir sur l’actu avec notre univers décalé et nos jeux de mots: “Habemus Papaye”, le jour de la désignation du pape ou encore “t’es un fruit et t’as pas de pépin mais à l’eau quoi!” le jour du buzz de Nabilla. Car le secret c’est d’être très réactif: pour Nabilla, on a réagi dans l’heure. Résultat: nous avons eu 37.000 likes et 10.000 partages sur Facebook et 8.000 RT sur Twitter!

LSA: On vous voit de plus en plus dans des détournements de films. Y a-t-il des accords commerciaux avec les studios?

SdP: Non. Au début, nous l’avons sur notre propre initiative, toujours dans cette optique de réagir à l’actu (The Poirtist lors des Oscars pour The Artist...) et puis l’année dernière nous avons rencontré Dreamworks pour faire en collaboration avec eux un film publicitaire pour la sortie de Madagascar 3. La vidéo a fait plus de 830.000 vues. C’est du gagnant-gagnant entre eux et nous. Dreamworks s’appuie sur notre communauté de fans pour faire leur promo, nous utilisons leur univers pour y mêler nos fruits. Et nous remettons ça dans quelques jours pour la sortie d’Iron Man 3. Nous avons créé avec Marvel un petit film dans lequel un de nos personnage -Jude Citron- devient... “Citron Man” avec la même armure... Et là encore nous allons jusqu’au bout du concept avec des fausses critiques, une fiche de film sur Allociné...

LSA: Donc on récapitule: vous avez plus de 3 millions de fans Facebook, 18.000 followers Twitter, plus de 19 millions de vidéos vues sur YouTube... Tout ça influe-t-il sur les ventes?

A.L.: D’abord nous voulons préciser que plus que ces données, c’est le taux d’engagement qui nous intéresse (NDLR. un savant calcul qui mêle partages, likes, vues pour jauger de la participation effectivement des fans): or nous sommes la première marque en France selon Social Baker. Nous sommes à 0,349 lorsque Coca Cola est à 0,017...

SdP: Concernant l’impact, évidemment que le marketing influe sur le business. La marque a doublé son chiffre d’affaires en six ans et nous sommes devenus la deuxième marque des boissons rafraichissantes sans alcool avec 7,5% de part de marché à fin 2012. Evidemment le succès est aussi dû à un distribution optimale et à nos innovations (nous avons trois plus de références qu’il y a cinq ans)... Mais aujourd’hui, on ne peut plus se passer du marketing online, les codes ont beaucoup changé depuis trois ans.

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Eaux, sodas, jus, bières, vins, liqueurs et spiritueux : chaque semaine recevez les dernières infos et nouveautés du rayon Boissons.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA