Ocado investit dans un robot capable de mélanger 48 ingrédients en 10 secondes

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Pour la première fois, Ocado a investi financièrement dans une start-up qui a développé un robot spécialisé dans le picking unitaire de produits alimentaires. Karakuri utilise un bras articulé qui est capable de piocher dans différents ingrédients pour préparer une commande personnalisée.

Le bras articulé est installé devant un présentoir sur lequel les ingrédients sont rangés. Selon la commande, le robot ira prélever les ingrédients souhaités.
Le bras articulé est installé devant un présentoir sur lequel les ingrédients sont rangés. Selon la commande, le robot ira prélever les ingrédients souhaités.

Le geste de préhension de la main est l’un des plus difficiles à reproduire en robotique. Et il intéresse énormément Ocado selon Luke Jensen, CEO d’Ocado Solutions, qui a déclaré à LSA en mars dernier qu’à terme, “il n’y aura plus de gestes manuels [dans nos entrepôts], la préparation de commande sera également robotisée. Il s’agit de robotique très sophistiquée."

Le distributeur anglais franchit donc désormais une nouvelle étape sur ce sujet en investissant pour la première fois dans une start-up de robotique alors qu’il avait jusqu’ici développé toutes ses solutions en interne. Il s’agit sans nul doute pour Ocado d’accélérer sur la problématique du prélèvement unitaire des produits, la start-up Karakuri ayant conçu un bras articulé dédié à la préparation de commandes alimentaires personnalisables. 

Ocado rentre dans la premier tour de table de Karakuri

Cette prouesse technique mérite bien un investissement de 9 millions d’euros (7 millions de livres sterling). Précisément la machine est capable de gérer 48 ingrédients différents qu’il mettra de façon unitaire dans une boite, le tout en moins de 10 secondes... (Voir la vidéo ici)

Dans la vidéo de démonstration du système, on y voit par exemple le robot installé devant un présentoir composé de multiples variétés de bonbons. Le bras va positionner un contenant sous un silo qui contient un ingrédient. Le versement des produits se fera automatiquement en fonction du poids défini via un logiciel. Dans l’annonce de cette prise de participation minoritaire (18% de la start-up), Ocado précise que ce robot pourrait servir à la mise en place de “dark kitchen” et ainsi préparer des plats à manger à la demande. Le distributeur compte éprouver le système sur le deuxième semestre 2019 et n’exclut pas à l’avenir d’investir davantage dans Karakuri.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA