Omni-commerce en temps réel : la supply chain doit tout prévoir...

PUBLI-RÉDACTIONNEL En intégrant la notion du temps réel dans la stratégie et la gestion de la supply chain, les stratégies Omni-commerce affirment la nécessité d’une logistique prédictive.  

choix stratégie

Le succès croissant des nouveaux canaux de distribution amène de plus en plus d’entreprises à remettre en cause leur stratégie logistique. De fait, les volumes aujourd’hui pris en charge par ces nouveaux canaux n’ont parfois plus rien à voir avec ce qu’ils étaient il y a à peine quelques années. « Les centres de gravité se déplacent, les stratégies mises en place en matière de supply chain doivent s’adapter, voire être complètement remises en cause » affirme Nicolas Bouvet, Managing Director chez Accenture, intégrateur de technologies.

« Et ce d’autant plus que la monté en puissance de ces nouveaux canaux –internet et internet mobile – sont générateurs d’une attente forte de la part des consommateurs en termes de délais et de points de mise à disposition. Conséquence : une pression encore accrue pour toute la Supply Chain » poursuit-il.

Des remises en cause qui amènent à se poser des questions fondamentales pour l’organisation du réseau. Faut-il le partager (entre les différents canaux) ou au contraire le spécialiser ? Le déployer plus finement, partager le stock ?... Les réponses dépendent évidemment, des caractéristiques des produits,  et de la structure des ventes entre les différents canaux. Le distributeur dont le canal e-commerce est peu développé aura a priori intérêt à mutualiser son organisation, à l’inverse de celui, plus mature sur internet, qui pourra être amené à spécialiser ses réseaux…

 Les enjeux principaux ? Réduction du taux des ruptures, des stocks et des coûts de distribution bien sûr, sont quelques-uns des éléments essentiels pour la performance et l’efficacité d’un distributeur « Rien de très nouveau en apparence, sauf que le succès des itinéraires multi-canal introduit la notion de temps réel dans la problématique et exerce donc une pression supplémentaire sur l’ensemble de la supply chain » remarque Nicolas Bouvet. « Les distributeurs qui initient une démarche Omni-commerce justement pour prendre en compte l’hétérogénéité des parcours clients sont tous confrontés à la nécessité de construire un système prédictif de meilleure qualité afin, par exemple,  de pré-positionner les stocks là où le consommateur en aura besoin, ou encore d’interpréter et d’intégrer le plus tôt possible les 1er signaux de vente de tel ou tel produit dans son cycle de vie logistique » explique le Managing director. Là encore, la bonne solution sera spécifique à chaque entreprise. Dans un cas, ce sont des données météo qu’il faudra absolument intégrer ; dans un autre, c’est l’impact des promotions qu’il faudra savoir mesurer le plus exactement possible.

Quoi qu’il en soit, pour offrir un niveau de service adapté et pour maitriser les coûts, impossible de faire l’économie d’une définition précise d’une stratégie logistique, mais aussi,  d’avoir une vision en temps réel des stocks pour organiser la mise à disposition des produits aux clients au moment attendu et à l’endroit souhaité.


Pour télécharger le document ci-dessous, cliquez ici


 


Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
X

Recevez chaque matin tous les faits marquants sur les stratégies digitales, omnicanales et e-commerce des distributeurs et sur les solutions technologiques conçues pour les accompagner.

Ne plus voir ce message