ON EN PARLE

Bientôt des profs à l'école de Système U > La coopérative est en discussion avec l'Éducation nationale pour tenter de mettre en place un partenariat entre les commerçants et le monde enseignant. Le projet vise à accueillir, dans le courant de l'année prochaine, des enseignants des filières commerciales désireux de se (re)plonger dans les réalités du terrain. Ces séances d'immersion pourraient se dérouler sur cinq jours.

La guerre des prix entre Albert Heijn et Laurus arbitrée par les juges > Nouvel épisode de la guerre des étiquettes qui fait rage depuis plusieurs semaines dans les supermarchés néerlandais, la principale chaîne du pays, Albert Heijn, filiale de Ahold, attaque en référé son concurrent Laurus, contrôlé par Casino. Motif : publicité mensongère. Dans une pub TV comparative, Laurus prétend en effet qu'une sélection de produits de son enseigne est 5 E moins chère que chez Albert Heijn. Ce que ce dernier dément. La décision est attendue pour le jeudi 4 décembre.

Auchan débarque à Pékin > Quatre ans après sa première implantation à Shanghai, Auchan investit enfin la capitale chinoise, où il ouvrira son premier magasin le 8 décembre. Carrefour, Wal-Mart, Metro et Makro l'ont devancé, mais le groupe Mulliez prévoit d'y débarquer d'autres enseignes dès l'automne 2004. Avec un Leroy Merlin et un Décathlon qui s'ajouteront à un second hyper. Depuis dix ans, Pékin enregistre une croissance des ventes de 15 % et les ouvertures de magasins vont bientôt surpasser celles de Shanghai et Hong-Kong.

L'équipe Mulliez prend les commandes de Brice > Depuis le rachat, l'été dernier, de l'enseigne de mode masculine par Otexo, une nébuleuse de la galaxie Mulliez, les transferts d'hommes de l'une à l'autre sont nombreux. Après Marc Mulliez, président de Jules, l'enseigne du groupe Mulliez positionnée sur le même créneau que Brice, dont il est devenu président, c'est au tour de Benoît Demeestère de prendre la direction générale. Ancien directeur informatique et logistique de Jules, il remplace Dominique Marcadé, le fondateur de Brice.

Les U se refont une beauté > Les Nouveaux Commerçants, qui n'avaient pas revu leur rayon hygiène-beauté depuis cinq ans, testent, depuis le printemps, un nouveau concept qui doit être déployé en 2004. En modifiant la dimension des tablettes et en agrandissant les gondoles centrales, l'espace hygiène-beauté peut désormais accueillir 5 % de références en plus. Sur le pilote réalisé au Super U de La Tranche-sur-Mer, en Vendée, le nouveau rayon se développe 10 % plus vite que le reste du magasin. De quoi accroître la part de marché de l'enseigne, estimée à 7,7 %.

La grande distribution peine à prévoir ses ventes > Le taux de fiabilité des prévisions de vente des grandes enseignes en France n'atteint que 44 %, contre 65 % tous secteurs confondus et 83 % pour les seuls industriels des biens de consommation. C'est l'un des grands enseignements du benchmark 2003 de l'Association française de logistique, qui n'a pas encore rendue publique cette étude. L'enquête indique aussi qu'en deux ans, les coûts logistiques globaux ont progressé de 14 % en proportion du chiffre d'affaires. Cette hausse est en partie liée à la montée des prix du transport.

La réforme des baux commerciaux, une tempête dans un verre d'eau ? > « En ce qui concerne les commerçants, le décret de 1953 fait l'affaire. » Gérard Devaux, directeur général Europe du promoteur de centres commerciaux Hammerson, considère, après avoir été entendu par le groupe de travail chargé de réfléchir à la réforme des baux, que « le battage de certains commerçants est une tempête dans un verre d'eau. Les baux de 12 ans dans le commerce autorisent une liberté suffisante. La vraie problématique est celle de la durée des baux pour les bureaux dans les grands immeubles, pour lesquels la faculté de résilier au bout de trois ans n'est plus adaptée. »

Cyrillus convalescent, Somewhere en pleine forme > Les deux enseignes du pôle spécialisé enfants et famille de Redcats n'affichent pas la même santé. Avec un chiffre d'affaires étal pour 2003, Cyrillus (44 magasins en France et à l'étranger) entame un repositionnement axé autour de la baisse des prix et de la rénovation de ses magasins, au rythme de quatre à cinq unités par an. La prochaine opération concernera Bordeaux, en février 2004. Et une nouvelle boutique doit ouvrir l'an prochain. Quant à Somewhere, qui fête ses dix ans d'existence, la chaîne prévoit d'ouvrir 3 nouveaux magasins en 2004 (18 actuellement), après une pause pendant deux ans.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 1839

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous