ON EN PARLE

Le projet de loi sur le crédit aux particuliers remanié > Décrié par les professionnels et par les associations de consommateurs, le projet de loi sur le crédit doit être examiné par l'Assemblée nationale ce jeudi 11 décembre. Son auteur, le député UMP Luc Chatel, a revu l'article 2 sur le crédit renouvelable. La reconduction annuelle n'est plus subordonnée au renvoi d'un bordereau d'acceptation par l'emprunteur. Le crédit ne sera considéré comme caduc que si le consommateur n'utilise pas sa réserve d'argent pendant trois ans, et à condition qu'il ne réponde pas à la nouvelle offre de l'organisme prêteur. L'article autorisant la publicité pour le crédit gratuit hors du lieu de vente reste inchangé.

Berchet reprend les jeux Fagoë > Le groupe jurassien vient de racheter les brevets des jouets premier âge de l'entreprise Fagoë, qui a déposé son bilan en octobre. Dès l'an prochain, Berchet commercialisera sous sa signature ces produits éducatifs électroniques au look attachant et original.

Calipage sur le créneau d'Office Depot > Le grossiste d'origine britannique Spicers lance Calipage Office. Avec un assortiment de fournitures de bureau, papeterie, informatique, bureautique et loisirs créatifs, ce nouveau concept, dont la première unité vient d'ouvrir sur 450 m2 à Auch (Gers), cible les très petites entreprises, commerçants, artisans et professions libérales... Avec une implantation en périphérie, à l'instar des grandes surfaces Office Depot. Outre l'enseigne Calipage, qui vise les grands comptes, Spicers est propriétaire de Plein Ciel.

Deux nouveaux espaces aux Galeries Lafayette Haussmann > L'ouverture, en 2004, de Lafayette Maison permettra de libérer 10 000 m2 sur trois niveaux dans le vaisseau amiral de l'enseigne. Leur réaménagement devrait durer une année, et notamment aboutir à la création d'un espace junior au sous-sol et d'un autre dédié au sport. Le premier concernera les jeunes de 14 ans à leur entrée dans la vie active, avec une segmentation par passions ou par tribus, et non par âges. Quant au sport, « il ne sera abordé ni par la pratique, comme le font les spécialistes type Décathlon, ni par le côté jeune, type Citadium », promet Michel Roulleau, directeur commercial des Galeries Lafayette, qui planche sur les thèmes de l'hygiène de vie et de l'équilibre.

Zannier lance Léopold pour les garçons > Ciblant les 0-12 ans, la marque se veut le pendant de Floriane, la signature chic et sobre pour les filles du groupe de mode enfantine. Comptant une centaine de références, elle sera lancée au printemps prochain dans les 17 boutiques Floriane et chez les détaillants multimarques.

Bénédicta rafraîchit sa mayonnaise > Au 1er janvier, la marque réimplantera une référence de mayonnaise au rayon ultrafrais. Elle avait quitté le rayon en 2001, à la suite de la vente de la marque par Unilever à un groupe d'investisseurs. Une clause du contrat stipulait que Bénédicta devait être absente du linéaire jusqu'au 1er janvier 2004 pour ne pas concurrencer la marque Maille, également dans le portefeuille d'Unilever.

Inditex dans la mode prénatale ? > Le groupe de La Corogne préparerait activement le lancement d'une collection de mode prénatale dans la Péninsule ibérique, mais hésiterait sur le canal de distribution, entre son enseigne principale, Zara, ou Kiddy's Class. Lancée au milieu des années 90, cette chaîne de vêtements pour enfants a été relancée au printemps 2002 et totalise aujourd'hui plus de 100 magasins en Espagne et au Portugal. La mode prénatale est l'une des dernière niches encore inexploitées par le distributeur textile. Le groupe ne fait aucun commentaire.

Paõ de Açucar consolide ses positions pour contrer Wal-Mart > Les distributeurs brésiliens CBD-Pão de Açúcar et Sendas seraient, selon la presse locale, sur le point de procéder à un échange de participations. Pão de Açúcar est le numéro un au Brésil, avec un chiffre d'affaires de 3 milliards d'euros en 2002, Sendas occupe la cinquième place au classement établi par l'Association brésilienne de supermarchés (700 millions d'euros en 2002). Leur rapprochement serait lié aux grandes manoeuvres qui se déroulent dans le Nordeste, où Wal-Mart serait le favori pour la reprise à Ahold de Bompreço et G. Barbosa.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 1840

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous