ON EN PARLE

Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

New Balance réinvente le « jour J »

>La marque américaine de chaussures de sport, dont le modèle phare - la 576 - revient sur le devant des podiums de mode ce printemps, va mettre en vente sur internet une édition limitée pour un jour seulement. Le 30 mars, les aficionados pourront préréserver leur paire via un simple mail auprès de New Balance. Ce modèle, imprimé léopard, sera tenu à leur disposition dans le magasin de leur choix où il leur sera facturé. Son nom de code : la 576 D-Day. Une petite création de trafic pour un joli coup de pub !

Et de dix pour le « big book » !

> Le « big book » international - comme on appelle en interne le catalogue généraliste de La Redoute - débarque le 27 janvier en Norvège et en Grèce. Ce qui porte à dix le nombre de pays dans lesquels la marque est présente. La Redoute réalise 25 % de son chiffre d'affaires à l'étranger.

Scappi rebaptisé Jouet Discount

> L'enseigne spécialisée dans la distribution de jouets de marques à prix discount va changer de nom d'ici à la fin du premier trimestre. Propriété du groupe isérois DistriToys, qui détient également les chaînes King Jouet (78 magasins en France, en Suisse et en Espagne) et Joupi (120 magasins dans l'Hexagone), elle compte 5 points de vente, un site internet marchand et étudie les opportunités de développement.

Sombres prédictions pour UbiSoft

> Malgré les déclarations rassurantes d'Electronic Arts et d'UbiSoft concernant la bataille en cours, un professionnel français du secteur, proche du dossier, estime que l'OPA du groupe américain sur le français est imminente et gagnée d'avance. « Les Guillemot ont fait l'erreur stratégique de ne pas verrouiller le capital d'UbiSoft, regrette-t-il. Maintenant, EA attend l'aval de la Federal Trade Commission américaine pour lancer son OPA et personne ne pourra l'empêcher. UbiSoft va passer sous contrôle américain et les frères Guillemot vont devenir très riches. Fin de l'histoire. »

Vers la fin du tunnel pour la Samaritaine ?

> « Le déclin du grand magasin est arrêté. » C'est l'avis d'un observateur aguerri de ce secteur... chiffres à l'appui. Avec un indice des ventes de 100 en 2004, l'enseigne reprise par LVMH en 2001 stabilise, pour la première fois depuis de longues années, son chiffre d'affaires. Bernard Arnault, patron du groupe de luxe, garde toute sa confiance dans l'équipe menée par Philippe de Beauvoir, qui a réussi la mue du Bon Marché. Le début du retour sur investissement (45 millions d'euros en trois ans) est attendu pour 2005.

Terence Conran reprend du service

> Après Habitat et après le Conran Shop, l'emblématique Terence Conran est reparti pour un tour. Il vient de racheter la totalité des parts de la marque de meubles qu'il avait lancée avec un fabricant anglais en 2003, Content by Conran. Il a aussi recruté un ancien d'Ikea, Stephan Andersson, pour en piloter le développement. Pour le moment distribuée chez House of Fraser et dans 40 points de vente en Grande-Bretagne, cette marque de mobilier design à prix abordable aurait le projet d'être distribuée sur d'autres marchés.

Pier Import s'exporte mal

> Après l'annonce de la fermeture de ses 6 magasins suisses, l'enseigne en prévoit d'autres en France en 2005. Les ventes seraient en baisse de 10 % en 2004, et l'enseigne toujours déficitaire. Qualifié de trop hétérogène, le parc français sera amélioré par le passage de 20 points de vente au nouveau concept. Déjà appliqué dans 7 magasins, il se traduirait par une hausse de 20 % des ventes.

Les spiritueux aux portes de l'Ania

> Patrick Ricard et Bernard Arnault (LVMH), membres éminents de la fédération française des spiritueux, pourront bientôt s'asseoir aux côtés de Franck Riboud (Danone) et de Jean-Marc Tilliard (Unilever) au sein de l'Association nationale des industries alimentaires. La candidature des « alcooliers », qui faisaient bande à part, sans doute parce que leur activité économique était à la fois florissante et particulière compte tenu de l'énormité des taxes qui les frappent, doit être soumise au vote courant février. Les volaillers et la boulangerie industrielle sont également pressentis pour rejoindre l'Ania.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 1890

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA